A Rocamadour, le Festival de musique sacrée surprend les visiteurs avec ses Moments d'orgue

Référence incontournable de la musique sacrée, le Festival de Rocamadour élargit son public. A travers des mini-concerts proposés gratuitement à l'heure du déjeuner, les organisateurs offrent aux touristes une parenthèse enchantée dans le cadre exceptionnel de la basilique Saint-Sauveur.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'orgue en forme de coque de bateau de la basilique Saint-Sauveur à Rocamadour. (France 3 Midi-Pyrénées / P. Hoareau)

En seize éditions, le Festival de musique sacrée de Rocamadour dans le Lot est devenu une référence. Si la programmation exigeante et éclectique a fait la renommée de l'événement, le cadre dans lequel il se déroule y est aussi pour beaucoup. La cité médiévale accrochée à la falaise attire chaque année des milliers de touristes. Et c'est à ces néophytes que les organisateurs du festival on décidé de s'adresser à travers les Moments d'orgue, des mini-concerts gratuits d'une demi-heure qui permettent aux visiteurs de découvrir la musique baroque dans le décor unique d'une basilique du XIe siècle.

Toulouse: Festival de s musiques sacrées

C'est une divine surprise pour ces touristes venus visiter la basilique Saint-Sauveur. Dans l'édifice à la croisée des arts roman et gothique, les notes de Bach s'élèvent vers le ciel. Pendant le Festival de musique sacrée, tous les jours à midi, des concerts sont donnés gratuitement. Un moment de grace pour ces visiteurs qui deviendront peut-être, à la suite de cette expérience, de futurs spectateurs du festival. C'est en tout cas l'objectif des organisateurs : faire découvrir au plus grand nombre l'univers encore trop confidentiel de la musique sacrée.

Sur l'orgue en forme de coque de bateau renversée qui rappelle le lien qui unit la cité lotoise à la mer (la Vierge noire est la sainte patronne des marins en péril), les plus grands artistes sont venus jouer. Cette année encore, le festival - malgré une jauge réduite - a fait le plein grâce à une programmation de haut-vol. Le violoniste Renaud Capuçon, le contreténor Philippe Jaroussky ou encore le pianiste Alexandre Tharaud ont (ou vont) illuminé les soirées amadouriennes.

Le Festival de musique sacrée de Rocamadour se poursuit jusqu'au 26 août.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festivals d'été

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.