Facebook perd des millions d'utilisateurs aux Etats-Unis et en Angleterre

Selon les chiffres du "Guardian", le réseau social a de moins en moins la cote sur ses deux plus gros marchés.

Au siège de Facebook, à Menlo Park en Californie (Etats-Unis), le 15 mai 2012.
Au siège de Facebook, à Menlo Park en Californie (Etats-Unis), le 15 mai 2012. (ROBYN BECK / AFP)

Moins six millions de visiteurs aux Etats-Unis en mars 2013. Moins 1,4 million au Royaume-Uni sur la même période. Selon les données de SocialBakers, relayées lundi 29 avril par le Guardian (lien en anglais), la fréquentation de Facebook sur ses deux plus gros marchés est en baisse respectivement de 4 et 4,5%.

"Le fait est que la plupart des gens qui voulaient s'inscrire l'ont déjà fait", analyse pour le quotidien anglais Ian Maude, spécialiste des nouveaux médias. Le temps passé sur Facebook décroît aussi. Les Américains, qui y surfaient 120 minutes en moyenne par jour en décembre 2012, n'y consacraient plus que 115 minutes quotidiennes en février 2013.  

Selon le Guardian, la désaffection pour le réseau social se mesure aussi au Canada, en Espagne, en France, en Allemagne ou encore au Japon. La concurrence de nouvelles plateformes telles qu'Instagram ou Path, dont les chiffres sont en progression, n'y serait pas pour rien.