Tomi Ungerer et la photographie : "Focus" sur un talent méconnu du dessinateur anti-clichés

Il est célèbre pour ses dessins de presse et ses livres pour enfants, satiriques et corrosifs. Neuf mois après sa mort, le musée Tomi Ungerer de Strasbourg rend hommage à la personnalité artistique protéiforme du dessinateur avec une exposition consacrée à ses talents de photographe. 

Tomi Ungerer - sans titre,  1971-1976 / Ektachrome couleur
Tomi Ungerer - sans titre,  1971-1976 / Ektachrome couleur (© Ayants-droit Tomi Ungerer - Photo : Musées de la Ville de Strasbourg)

Un appareil photo au milieu de ses crayons, Tomi Ungerer croquait le réel pour le réinventer. Ses photos lui servaient de base documentaire pour ses dessins, à l'instar de cette maison au Canada. Mais pas seulement.

Elles sont ensuite devenues des objets d'art à part entière dont Tomi Ungerer se servait pour réaliser des collages et des montages tout aussi abrasifs que ses dessins. Pour la première fois, le musée Tomi Ungerer de Strasbourg a choisi d'exposer les clichés de l'artiste pour passer au révélateur cette facette méconnue de son oeuvre.

Tomi Ungerer, sans titre,  Fin des années 1970 Photographie couleur
Tomi Ungerer, sans titre,  Fin des années 1970 Photographie couleur (Ayants-droit Tomi Ungerer - Photo : Musées de la Ville de Strasbourg / MATHIEU BERTOLA)

Tomi Ungerer, sans titre, 1971 – 1983
Tomi Ungerer, sans titre, 1971 – 1983 (Diogenes Verlag AG, Zürich / Ayants-droit Tomi Ungerer - Photo : Musées de la Ville de Strasbourg / Mathieu Bertola)

Des photos tout aussi satiriques que ses dessins

Près de 150 photos et montages issus de la collection du musée sont ainsi présentés au public. Elles s'échelonnent de la fin des années 1950 aux années 2010. "Il y a une certaine élasticité entre les différents registres artistiques et Tomi Ungerer était quelqu’un qui aimait renouveler ses pratiques artistiques et qui cherchait des nouveaux sujets de création", explique Thérèse Willer, conservatrice du Musée Tomi Ungerer.

Le support se renouvelle mais pas le sujet. Tomi Ungerer continue, avec la photo, à décrire de manière acerbe les dérives de la société et sa mécanisation. 

Le sujet -comme souvent chez Tomi Ungerer- c’est la dénonciation de la société moderne, du progrès, de la société de consommation mais c’est aussi un jeu visuel.Thérèse WillerConservatrice du musée Tomi Ungerer

"Il faut traumatiser vos enfants, il faut leur faire peur sinon, ils vont tous devenir des experts comptables", aimait-il à dire, lui, l'auteur de livres pour enfants subversifs qui furent interdits pendant quarante ans des les écoles et les bibliothèques américaines. Ce n'est donc pas surprenant de retrouver dans l'exposition, des photomontages qui illustrent cet esprit de contestation corrosif.

Tomi Ungerer - sans titre - Collage et photocollage, 1968
Tomi Ungerer - sans titre - Collage et photocollage, 1968 (Diogenes Verlag AG, Zürich / Ayants-droit Tomi Ungerer - Photo : Musées de la Ville de Strasbourg / Mathieu Bertola)

Tomi Ungerer est décédé en février 2019, à l'âge de 87 ans.

Focus ! La photographie chez Tomi Ungerer au Musée Tomi Ungerer / Centre International de l'Illustration jusqu'au 15 mars 2020.