Festival du film britannique de Dinard : "Winners" du réalisateur iranien Hassan Nazer rend hommage aux artistes de son pays

Le 33e festival du film britannique de Dinard (Ille-et-Vilaine) s'achève ce dimanche 2 octobre avec notamment une trentaine de longs métrages projetés, parmi eux le dernier film du réalisateur anglo-iranien. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le réalisateur anglo-iranien Hassan Nazer en compétition avec "Winners" au 33e festival du film britannique de Dinard (France 3 Bretagne)

Le jury du festival du film britannique de Dinard, présidé cette année par José Garcia avait promis une 33e édition riche "de pépites originales". Promesse tenue avec Winners, le dernier film du réalisateur anglo-iranien Hassan Nazer. 

"Winners" d'Hassan Nazer en compétition au 33e festival du film britannique de Dinard
France 3 Bretagne / K. Veillard / K. Hannedouche / N. Jacob

Hommage au cinéma iranien 

Depuis plus de 20 ans, Hassan Nazer vit à Aberdeen en Ecosse. Mais le réalisateur iranien conserve un ancrage puissant avec son pays d'origine. Dans chacun de ses films, Utopia (2015), We're All Sinner (2013) et Black Day (2011), il narre des étapes compliquées que traversent ses protagonistes. 

Winners, son dernier long métrage raconte l'histoire d'un petit garçon cinéphile d’origine afghane qui découvre par hasard une statuette des Oscars dans un village du désert iranien. Une épopée à la fois tendre et réaliste qui rappelle le cinéma des plus grands réalisateurs iraniens, Jafar Panahi, Abbas Kiarostami ou encore Asgar Farhadi. "Je voulais faire un film en hommage aux artistes iraniens et à mes réalisateurs fétiches", précise-t-il avant d'ajouter : "d'un bout à l'autre du film il y a des références à ces cinéastes et à ce qui est arrivé dans ce cinéma avec la réalité d'aujourd'hui comme décor. Donc ce film c'est un peu une histoire du cinéma iranien mêlée à l'histoire de mon enfance".

Lors de la présentation de son film, le réalisateur Hassan Nazer a profité de la séance pour déclarer son soutien à la cause féminine dans son pays dans le contexte qu'il traverse actuellement.  Winners n'a pas encore de distributeur en France. En lui offrant une belle visibilité, le festival de Dinard pourrait bien permettre de résoudre cette question. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.