A Royan, "Un Violon sur la Ville" console avec brio les spectateurs d'"Un Violon sur le Sable" annulé pour cause de Covid

Cet été, Royan n'est pas restée silencieuse. Malgré l'annulation d'Un Violon sur le Sable pour des raisons sanitaires, le off du festival Un Violon sur la Ville a pris le relais. Et c'est un succès.

La danseuse étoile Dorothée Gilbert sur le green de Royan à l\'occasion d\'Un Violon sur la Ville.
La danseuse étoile Dorothée Gilbert sur le green de Royan à l'occasion d'Un Violon sur la Ville. (Xavier Renaudin)

Depuis plus de trente ans, Un Violon sur le Sable est devenu l'un des rendez-vous incontournables de l'été. Oui mais voilà, cette année, l'épidémie de Covid-19 est passée par là : l'édition 2020 a dû être annulée. Mais pas le off du festival. Ces concerts exceptionnels dans des lieux insolites ont été maintenus pour le plus grand bonheur du public et des artistes.

Sur le green, un drôle d'oiseau semble vouloir s'envoler. L'image de cette ballerine sur pointes qui lutte avec grace sur le terrain spongieux du golf de Royan, c'est tout un symbole. Celui d'une victoire contre les circonstances qui ont conduit cette année à l'annulation d'Un Violon sur le Sable. Dans le contexte sanitaire liée au coronavirus, le rassemblement de milliers de personnes sur une plage était impossible. Mais pas question de baisser les bras. Les organisateurs ont donc décidé de maintenir le off du festival, Un Violon sur la Ville qui chaque année permet de découvrir des artistes de premier plan dans des lieux insolites de l'agglomération royannaise.

Un violon sur le Sable qui rassemble chaque année 60 000 spectateurs sur la plage de Royan a dû être annulé en raison du Covid-19.
Un violon sur le Sable qui rassemble chaque année 60 000 spectateurs sur la plage de Royan a dû être annulé en raison du Covid-19. (PHILIPPE SOUCHARD)

Outre cette prestation sur herbe de la danseuse étoile Dorothée Gilbert, Un Violon sur la Ville propose pendant une semaine des rendez-vous privilégiés et en petit comité, distanciation sociale oblige. Contrairement aux années précédentes, les spectateurs ont dû réserver leurs places au prix solidaire de 3 euros. Un moyen, bien sûr, de limiter leur nombre mais qui permet aussi d'instaurer une certaine intimité avec les artistes, ravis de retrouver leur public. Rencontre passionnée avec le baryton argentin Armando Noguera dans les jardins de la mairie de Vaux-sur-Mer, moment presque mystique dans le cloître de l'abbaye des Sablonceaux en compagnie de la soprano Catherine Trottmann ou fête populaire animée par le ténor Julien Behr au théâtre de verdure, la manifestation fait du bien en ces temps troublés. 

Julien Behr au théâtre de verdure devant un public moins nombreux certes, mais tout aussi passionné.
Julien Behr au théâtre de verdure devant un public moins nombreux certes, mais tout aussi passionné. (Xavier Renaudin)

Car malgré la musique, la danse et les moments partagés, le virus reste dans toutes les têtes. Les masques sont là pour le rappeler : le Covid-19 circule toujours et la mobilisation de chacun reste indispensable. Une mobilisation à laquelle les organisateurs d'Un Violon sur la Ville ont voulu rendre hommage. Ce jeudi 30 juillet une soirée solidaire est consacrée aux soignants et personnels en première ligne. Sur les courts du Garden Tennis de Royan, les pianistes Yvan Cassar et André Manoukian vont se livrer à un match musical arbitré par le chroniqueur et humoriste Alex Vizorek. Un grand moment en perspective.

Un Violon sur la Ville, à Royan et sa région du 25 au 31 juillet. 3 euros sauf pour  "A chacun son court", 18 euros. Réservation obligatoire.