Des enchères en hommage aux créations de Jean Patou

Des robes, des parfums et des objets du couturier ont été vendus ce 22 mai à Paris aux enchères. L'occasion de retracer la vie de l'artiste avec France 3.

FRANCE 3

Une vente aux enchères exceptionnelle a eu lieu ce vendredi 22 mai à Paris, chez Drouot. Elle avait pour objet la vie et le travail de Jean Patou, couturier et parfumeur disparu en 1936 à l'âge de 49 ans.

Plusieurs robes de soirées étaient proposées à la vente. Mais le parfum "Joy" était aussi très prisé, comme en 1929. A l'époque, c'était un cadeau de luxe populaire aux États-Unis, en réponse à la crise. "Ce parfum a immédiatement eu un succès d'estime considérable. (...) 'Joy' a commencé sa carrière avec cette réputation et un slogan qui étaient 'le parfum le plus cher au monde'", explique à France 3 Bruno Cottard, vice-président de l'entreprise Jean Patou.

Les prix se sont envolés

Un flacon de 50 ml de "Joy" vaut encore aujourd'hui 150 euros. Cela s'explique par l'alchimie d'un parfum composé d'éléments rares et très chers. Pendant la vente aux enchères, les prix se sont aussi envolés. Et sans surprise, de nombreuses pièces sont parties pour les États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 3)