Cet article date de plus d'un an.

Culte : le grand succès du baby-foot

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Culte : le grand succès du baby-foot
France 2
Article rédigé par
G.Naboulet, G.Marque, G.Liaboeuf - France 2
France Télévisions

À l'occasion du début de l'Euro de football, vendredi 11 juin, la rédaction du 20 Heures s'attarde sur un objet culte : le baby-foot. Cet objet a traversé l'histoire. 

Gamelle, roulette, râteau... de drôles de mots pour un drôle de terrain, où le football se joue avec les mains. Un match où la bonne humeur sort souvent vainqueur. "On s'en fout d'être un garçon, une fille, un ouvrier, peu importe, sur le baby on s'éclate", devise un joueur. Le baby-foot a fait les grandes heures des bistrots. Aujourd'hui, il est un objet de collection et même un sport en quête de reconnaissance. Inventé à la fin du XIXe siècle, il a accompagné bien des générations.

Un jeu convivial

En France, il faut attendre les années 30 pour voir le jeu se développer. Après la Guerre, il s'installe dans les cafés. Baby a toujours rimé avec demi. Deux francs, c'est le prix de la convivialité. Depuis 30 ans, nombre de bistrots ont disparu mais le baby, lui, a trouvé une seconde vie. À Bagnolet, près de Paris, une entreprise fabrique des baby-foots depuis des décennies avec du hêtre, un bois solide et résistant. "En une semaine, on en fait 150, 180", explique Laurent Ogez, coresponsable de la menuiserie Bonzini. La moitié de ces 5 000 baby-foots produits par an iront taper le ballon chez des particuliers, et 30% dans des entreprises.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.