Vidéo Les échecs du chef pâtissier Amaury Guichon

Publié
Il réalise des constructions en chocolat qui font rêver les internautes. Mais pour devenir un chef pâtissier reconnu aux États-Unis, il a dû affronter de nombreux échecs. Brut a rencontré Amaury Guichon.
Brut.
Article rédigé par
Il réalise des constructions en chocolat qui font rêver les internautes. Mais pour devenir un chef pâtissier reconnu aux États-Unis, il a dû affronter de nombreux échecs. Brut a rencontré Amaury Guichon.

L’échec fait partie de l'aventure. Je pense qu’il n'y a pas de succès sans échec.” Amaury Guichon est un chef pâtissier reconnu sur les réseaux sociaux grâce à ses créations en chocolat hors du commun. Il réside aujourd’hui à Las Vegas. Mais pour arriver à ce niveau, le jeune homme a dû surmonter des échecs. “Tout au long de ma carrière, à chaque fois que j'étais prêt à prendre un next step, j'étais confronté à des dures réalités.

“Je n’étais pas amoureux du métier”

Je pense que j’ai un parcours assez classique comme mes confrères, c’est-à-dire, échecs scolaires, poussé dans des voies de garage ou voies artisanales. En plus, j’avais un grand-frère qui, lui, était le premier de la classe partout donc on me mettait souvent en compétition avec lui et je n'avais aucune manière de gagner, donc j’étais un peu le plaisantin”, raconte le jeune homme.

Au départ, Amaury Guichon n’aimait pas la voix artisanale qu’il avait prise. “Les trois premières années dans mon métier, je n’étais pas amoureux du métier, c’est quelque chose qui est venu par la suite.” Une expérience qu’il utilise pour conseiller les plus jeunes : “Trop souvent, j’entends dans les générations plus jeunes et j’ai un petit frère donc je comprends tout à fait : on essaye 6 mois ça, je n’étais pas passionné donc j’essaye 6 mois ça, je n’étais pas passionné. Et on a tellement de choix maintenant, moi je n’ai pas eu de choix, je trouve ça beau d’avoir du choix mais du moment où tu as fait ton choix, ne le doute pas parce que si tu te donnes à fond, n’importe quel choix que tu as fait, ta vie sera belle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.