Cet article date de plus de sept ans.

Trois tendances qui pourraient bientôt débarquer dans vos assiettes

Le Salon international de l'alimentation a ouvert ses portes au nord de Paris. Plus de 400 000 produits y sont présentés. Francetv info revient sur les aliments qui pourraient bientôt envahir les rayons de vos supermarchés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des baies d'açai cultivées en Amazonie, au Brésil. (MICHAEL ENDE / BILDERBERG / AFP)

Comment nourrir neuf milliards d'habitants dans les décennies à venir ? Plus de 400 000 produits sont présentés, depuis le dimanche 20 octobre, à l'occasion du Salon international de l'alimentation à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

Venus du Brésil, de Turquie, de Corée du Sud ou encore de Nouvelle-Zélande, les exposants espèrent conquérir les rayons des supermarchés de demain. Francetv info revient sur trois grandes tendances présentées dans ce salon.

1 Les champignons à faire pousser chez soi

Faut-il y voir une perte de confiance envers les géants de l'agroalimentaire ? Après le retour du fait-maison dans nos assiettes, la tendance est à l'auto-production. Plus besoin de potager pour cultiver ses propres aliments, des entreprises proposent désormais des kits pour s'improviser producteur dans sa cuisine.

La marque Prêt à pousser propose ainsi de cultiver ses propres pleurottes en dix jours seulement. "On voulait ramener un peu d'étonnement dans la cuisine", explique Romain Behaghel, l'un des deux fondateurs de la société, à France 3. Il suffit de vaporiser quotidiennement les champignons, qui poussent sur de la sciure de bois et des grains de céréales, pour obtenir jusqu'à 600 grammes de pleurottes. A cuisiner ensuite en omelette par exemple.

2 Les nouveaux produits de la mer à base d'algues

Les industriels se tournent désormais de plus en plus vers la mer pour nourrir la planète. Venue avec 28 entreprises dans ses bagages, la Corée du Sud présente notamment des chips d'algues aux visiteurs du salon.

Mais la France n'est pas en reste. Le Salon international de l'alimentation met en avant des "spaghettis d'algues", fabriqués en Bretagne et conservés dans un seau d'eau de mer. La société productrice n'en est pas à son coup d'essai : elle proposait déjà de la "laitue de mer sauvage" ou des "haricots de mer", déjà récompensés en 2013.

3 Les aliments exotiques et bons pour la santé

Avec leurs noms souvent exotiques, les "superaliments" promettent d'améliorer la santé de leurs consommateurs. Des exposants, venus notamment de l'hémisphère sud, se sont installés en force au Salon international de l'alimentation pour tenter de partir à l'assaut des assiettes françaises, rapporte Le Progrès.

Cap sur la Nouvelle-Zélande, qui depuis plusieurs années se démarque avec des produits à destination des épiceries fines ou des magasins diététiques ou bio, explique le site spécialisé Process Alimentaire. Le miel de Manuka, par exemple, dispose de propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.

Les visiteurs peuvent également découvrir le boysenberry, une baie à mi-chemin entre la framboise et la mure, tandis que le Brésil présente "le smoothie Amazoo", à base du jus d'açaï. Mais la promesse santé n'est pas toujours au rendez-vous : aucune étude scientifique n'a pour l'heure prouvé les vertus de cette baie, souvent présentée comme un produit minceur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cuisine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.