VIDEO. Ces fleurs que l’on mange…

La cuisine des fleurs a le vent en poupe. Pétales de roses, de coquelicots, chrysanthèmes et orchidées, ces nouveaux plats font désormais fureur en France. Une tradition culinaire qui vient de Chine, où s’est rendu Alain de Chalvron. 

France 2

300 types de fleurs se prêtent à cette cuisine particulière, à la mode en France depuis peu, mais qu’on déguste depuis toujours dans la province du Yunnan. "Le Yunnan, c’est le royaume des fleurs et il y a une vieille tradition de les consommer. Cela fait plusieurs millénaires", explique le chef Chen Shenghe.

Dans les villages de la province, on cultive les fleurs à cuisiner. Celles qui sont comestibles ne poussent pas dans des serres et sont moins belles que leurs homologues en vase. On les cultive en plein air, et ce ne sont pas forcément les plus gracieuses…

Vinaigres, thés, confitures…

Les paysans du Yunnan ont flairé la bonne affaire. "La rose est beaucoup plus rentable que les céréales", jauge un cultivateur. "Ça rapporte 1200 euros par an et par personne dans la famille", se félicite un autre. Les roses sont ensuite traitées industriellement. On les vend au bord des routes, on en fait des vinaigres, des thés, des confitures, des gâteaux…

Mais l’essentiel de la production se retrouve dans les cuisines des restaurants spécialisés. "On peut les servir en salade, les faire frire, les sauter. Pour ce qui est de ces chrysanthèmes, je les ai fait cuire à l’huile", commente un chef. Sur la table, de gros vers trônent au milieu des roses. Eh oui, les insectes sont aussi appréciés dans le Yunnan ! Orchidées frites et chrysanthèmes sont délicieux, juge Alain de Chalvron, qui goûte ces mets à table.

Le JT
Les autres sujets du JT