La vie des couturiers Jean Paul Gaultier, Christian Dior et Pierre Cardin retracée dans trois livres à dévorer

Jean Paul Gaultier, Christian Dior et Pierre Cardin, ces trois couturiers emblématiques sont au coeur d'ouvrages parus cet automne. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Couvertures des livres "Christian Dior, un destin", "Avec l'ami Jean Paul Gaultier. Petites histoires de rires, grandes histoires de mode" et "Madame Cardin. A la cour du dernier empereur de la mode" (DR)

Les couturiers Jean Paul Gaultier, Christian Dior et Pierre Cardin sont à redécouvrir au fil de trois ouvrages au style bien différent. Si "Avec l'ami Jean Paul Gaultier. Petites histoires de rires, grandes histoires de mode" revient sur 50 ans de création en décortiquant soigneusement une à une chaque collection, le livre "Christian Dior, un destin" relate plus, quant à lui, l'ascension du couturier que son engagement créatif, "Madame Cardin. A la cour du dernier empereur de la mode", est plus anecdotique et plonge dans la vie personnelle du couturier. 

"Avec l'ami Jean Paul Gaultier"

Anna Pawlowski - ex mannequin chez Patou et Saint Laurent, proche collaboratrice, muse et amie depuis ses débuts de Jean Paul Gaultier - raconte, le parcours du designer de mode "préféré des Français" et révèle dans cette autobiographie comment le talentueux et facétieux couturier révolutionna la mode et imposa sa griffe pour devenir un symbole de la culture française. Très complet, ce livre retrace une centaine de collections emblématiques et autant de défilés - du premier, au Palais de la Découverte en 1976, jusqu’à ses adieux à la mode au Théâtre du Châtelet en 2020où il a célébré ses 50 ans de création. Des marinières aux seins iconiques, des collections glam rock, baba chic, punk cancan à celles inspirées par le 7e Art, la Grèce, Londres ou l'Afrique, Anna Pawlowski propose une plongée passionnante et très vivante au coeur de cette maison de couture. 

Très riche, cet ouvrage le raconte, en mots, en images - en noir et blanc et en couleurs - et à travers de nombreux croquis. Plus de 300 pages consacrées à cet artiste du détournement, inventeur du masculin-féminin, qui habille les hommes en jupes et libère les femmes en corsets, recrute ses mannequins dans la rue, transgresse, mixe, mélange et bouscule les codes. Une belle idée de cadeau. 

Avec l'ami Jean Paul Gaultier. Petites histoires de rires, grandes histoires de mode. Editions Hugo Image. Parution : 10 novembre 2021. 49,95 euros.

Avec l'ami Jean Paul Gaultier. Petites histoires de rires, grandes histoires de mode.  (Editions Hugo Image.)

"Christian Dior, un destin"  

Marie-France Pochna, experte dans le monde de la mode et le marché du luxe, trace ici le portrait du couturier. Nous suivons Christian Dior de son enfance choyée à son adolescence électrisée par le Paris des Années folles, où il mène une vie de bohème en compagnie de génies en herbe dans l'ombre de leurs aînés, Jean Cocteau et Max Jacob. Lors de la crise mondiale de 1929, la fortune familiale disparaît : des années marquées par la faim, les privations et la maladie (la tuberculose) attendent Christian Dior. Ses amis l’aident à se frayer un chemin dans le milieu de la couture lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale.

A la fin de l'année 1946, c'est le lancement de sa maison de couture avec un an plus tard, en 1947, la naissance de son célèbre New Look. Christian Dior se révèle un bâtisseur d’empire, un conquérant capable de bouleverser les rapports de force entre la puissante industrie de la mode américaine et Paris. C'est un ouvrage bien documenté dans lequel on suit pas à pas le couturier au travers des nombreuses rencontres qui émaillent sa vie. Une belle découverte richement documentée.

Christian Dior, un destin de Marie-France Pochna. Edition Flammarion. 24,90 euros.

Couverture de "Christian Dior, un destin" de Marie-France Pochna. (Edition Flammarion)

"Madame Cardin. A la cour du dernier empereur de la mode" 

Amie de Pierre Cardin (elle le rencontre en 1983 mais rêve de l'épouser depuis qu'elle a l'âge de 9 ans), Sylvana Lorenz, qui l'a côtoyé pendant un quart de siècle, livre, ici, confidences, anecdotes, moments partagés, dessinant le portrait d'un créateur qui révolutionna son époque. Il y a le couturier et l'homme d'affaires, qui exhibait sa réussite mais il y a aussi l'homme plus secret : son départ d'Italie avec ses parents qui fuyaient la misère, ses rêves d'adolescent entravés par l'Occupation, ses rencontres avec Cocteau et Dior, l'essor de son empire… 

Ce récit aborde aussi sa romance avec l'actrice Jeanne Moreau, ses amours homosexuelles et l’emprise qu'il exerçait sur son entourage… Si cet ouvrage s'intitule Madame Cardin. A la cour du dernier empereur de la mode, ce n'est pas sans raison : la galériste y explique tout au long de son livre, avec moult détails et franc parler, son amour inconditionnel pour le couturier, son idole et ses rêves de mariage inaboutis. 

Madame Cardin. A la cour du dernier empereur de la mode de Sylvanna Lorenz. Editions l'Archipel. Parution : le 25 novembre. 20 euros.

Couverture de "Madame Cardin. A la cour du dernier empereur de la mode" de Sylvana Lorenz.  (Edition l'Archipel.)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coups de coeur

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.