Vidéo "Ils sont vivants" : "La question de l'accueil des exilés, c'est quelque chose qui me touche", confie Marina Foïs

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Dans ce film réalisé par Jérémie Elkaïm, en salle ce mercredi, l'actrice joue le rôle d'une femme aux opinions d'extrême droite qui tombe amoureuse d'un migrant iranien à Calais. 

Ce pourrait être un conte, une parabole : comment change-t-on de regard sur les migrants par les hasards de la vie ? Mais c'est une histoire vraie, filmée au plus près des corps, que raconte Ils sont vivants, réalisé et écrit par Jérémie Elkaïm. Marina Foïs y tient le premier rôle, celui de la veuve d'un policier, aux opinions d'extrême droite, qui vit une histoire d'amour avec un exilé iranien à Calais. Le récit d'un changement de vie "très émouvant et courageux", selon l'actrice qui était l'invitée de franceinfo, mercredi 23 février, à l'occasion de la sortie du film.

"Il faudrait quand même être complètement con pour s'imaginer que c'est une situation dans laquelle on ne se retrouvera jamais."

Marina Foïs

à franceinfo

"La question de l'exil, comme la question de l'accueil des exilés, c'est quelque chose qui me touche, explique Marina Foïs, parce que très basiquement, on en est à parler de la hiérarchisation des êtres humains, comme si certains avaient plus de valeur ou plus de droits que d'autres. C'est une question qui est très brutale. Je n'arrive pas à comprendre comment un système comme le nôtre peut laisser cette question-là se poser, en fait."

Pour l'actrice, le film de Jérémie Elkaïm n'en est pas pour autant moralisateur mais donne l'occasion "à chaque spectateur de se faire une opinion morale qui soit tout à fait la sienne". Pour Marina Foïs, Ils sont vivants n'est pas non plus un film "frontalement politique" : "Il pose une question très simple : Le sort qu'on réserve aux migrants, qu'est-ce que ça raconte de nous ?" 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.