20h30 le dimanche, France 2

VIDEO. "A un moment donné, c’était à vomir" : Daniel Biasini à propos de "3 jours à Quiberon" consacré à Romy Schneider

"Ce film, qui est présenté comme un biopic, est en réalité un faux biopic", affirme l'ex-mari de la comédienne Romy Schneider. Il conteste notamment les addictions qui lui sont prêtées... Extrait du magazine "19h le dimanche" du 13 mai.

Voir la vidéo

Daniel Biasini, qui a été le mari de Romy Schneider de 1975 à 1981, n’est pas resté jusqu’à la fin de la projection du film 3 jours à Quiberon, d'Emily Atef, consacré à la comédienne (sortie le 13 juin 2018) : "A un moment donné, c’était à vomir… Ah oui, absolument…"

"Ce film, qui est présenté comme un biopic, est en réalité un faux biopic, précise le père de Sarah Biasini, née de son union avec l’actrice disparue en 1982. On y insinue déjà qu’elle part à Quiberon, alors qu’elle y partait chaque année, spécialement pour une cure de désintoxication, pour soigner de soi-disants addictions. Les médicaments, l’alcool… ce qui fait un peu beaucoup."

"Je ne l’ai jamais vue ivre de ma vie. Jamais !"

Prenait-elle des médicaments ? lui demande Laurent Delahousse pour le magazine "19h le dimanche" : "Elle prenait des médicaments comme vous et moi. Comme tout un chacun peut prendre des médicaments", répond l’auteur du livre Ma Romy, paru aux éditions Michel Lafon en 1998, et coscénariste du film Un mauvais fils, réalisé par Claude Sautet.

Quel rapport avait-elle à l’alcool ? Normal, excessif ? "Normal, plus que normal. Je l’ai fréquentée pendant plus de dix ans, quand je dis 'fréquentée’ c’est un terme affectif, et je ne l’ai jamais vue ivre de ma vie. Jamais ! A cette période relatée dans le film, Romy n’avait aucune addiction aux médicaments. Comme elle n’en a jamais eue. Voilà !"

19H LE DIMANCHE / FRANCE 2
19H LE DIMANCHE / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 19H LE DIMANCHE / FRANCE 2)