Cet article date de plus de quatre ans.

"Une vie violente", ou le destin de jeunes indépendantistes corses

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
"Une vie violente", ou le destin de jeunes indépendantistes corses
Article rédigé par
France Télévisions

Le dernier film de Thierry de Peretti "Une vie violente" raconte l'histoire d'un étudiant qui va basculer dans la violence et la lutte armée pour défendre la cause nationaliste.

Avec son dernier film "Une vie violente", Thierry de Peretti nous plonge dans sa Corse natale à la fin des années 90.
1997, la Corse est traversée par la violence de groupes nationalistes armés. Stéphane, issu d'un milieu bourgeois, étudie à Paris. Il bascule dans ce combat politique après l'assassinat d'un ami d'enfance qui le ramène sur sa terre natale. Inspirée de faits réels, l'histoire de Stéphane est révélatrice d'une époque bien connue du réalisateur. "C'est le parcours à la fois atypique et tragique d'un jeune militant nationaliste, qui s'appelait Nicolas Montigny, et aussi du parcours de nombreux jeunes gens de cette génération-là qui est la mienne", explique le réalisateur à France 3.

Un casting 100% corse

Certaines scènes dépeignent avec une brutalité assumée un univers mafieux. En quête de justesse et d'authenticité, Thierry de Peretti a monté un casting 100% corse. D'anciens militants politiques figurent même au générique. La plupart sont des amateurs, comme l'acteur qui tient le rôle principal, Jean Michelangeli.
En Corse, dans les salles où il a été projeté en avant-première, le film a suscité une vive émotion.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.