Cinq choses que vous ne savez peut-être pas sur Carrie Fisher

L'actrice est devenue mondialement célèbre pour son rôle de la princesse Leia dans la saga "Star Wars".

Carrie Fischer lors du 70e festival international du film, à Venise (Italie), le 28 août 2013.
Carrie Fischer lors du 70e festival international du film, à Venise (Italie), le 28 août 2013. (DAVE BEDROSIAN/GEISLER-FOTOPRESS / AFP)

La princesse rebelle continuera à briller sur les écrans, mais son interprète, Carrie Fisher, s'est éteinte. L'actrice est morte à 60 ans des suites d'une crise cardiaque, mardi 27 décembre à Los Angeles. Elle est devenue une star planétaire à l'âge de 20 ans en jouant Leia dans La Guerre des étoiles, sorti en 1977, mais sa vie ne se résume pas à ce rôleVoici cinq choses que vous ignorez peut-être sur cette comédienne. 

Elle est devenue une écrivaine à succès

Après avoir immédiatement atteint la célébrité mondiale pour son rôle phare dans la trilogie initiale de Star Wars, Carrie Fisher s'est montrée plus discrète. Elle a essentiellement interprété des seconds rôles dans la deuxième moitié des années 1980 (notamment dans Quand Harry rencontre Sally, en 1989), et, dans les années 1990, ses apparitions au cinéma se sont espacées. "A la place, explique le magazine de cinéma Première,  elle se consacre à l'écriture, de scénarios notamment. Elle publie cinq romans, dont un Bons baisers d'Hollywood adapté au cinéma par Mike Nichols avec Meryl Streep et Shirley MacLaine. Elle écrit également les textes de la cérémonie des Oscars en 1997, 2002 et 2007." Au total, elle a signé une quinzaine d'ouvrages, dont certains étaient autobiographiques.

Elle a failli mourir d'une overdose

Son addiction à la cocaïne et aux médicaments a été rendue publique il y a quelques années. En 2010, l'actrice s'est livrée sur sa dépendance à la drogue, qui a pris de l'ampleur dès le tournage de L'Empire Contre-attaque, le deuxième volet de la triologie initiale de Star Wars, sorti en 1980. 

"J’ai pris de la cocaïne sur le plateau de L’Em­pire Contre-attaque, sur la planète de glace", a-t-elle confié à des médias australiens, selon Gala, avant de poursuivre :  "Je n’ai­mais pas la cocaïne tant que ça. Je prenais simple­ment ce qui me permet­tait de planer." L'actrice révèle dans ses mémoires qu'elle a survécu à une overdose et que "progressivement, elle a réalisé qu'elle prenait plus de drogue que les autres", complète Première. 

Elle a vécu une histoire d'amour avec Harrison Ford

Elle a confié dans un récent livre de mémoires intitulé The Princess Diarist avoir vécu une histoire d'amour avec Harrison Ford pendant le tournage de La Guerre des étoiles, en 1975-1976. La comédienne avait alors 19 ans, et l'acteur, marié et père de deux enfants, 33 ans.

"Nous étions Han et Leia pendant la semaine", sur le tournage de La Guerre des étoiles, et "Carrie et Harrison le week-end", a raconté l'actrice, selon le journal britannique The Guardian (article en anglais)

Elle a été mariée à Paul Simon qui a écrit une chanson sur leur rupture

Carrie Fisher fut brièvement mariée au chanteur Paul Simon de 1983 à 1984. Le chanteur, moitié du duo Simon & Garfunkel, a consacré une chanson à leur rupture : Graceland. Un titre en référence au voyage que fit, seul, le chanteur vers  Graceland, résidence d'Elvis Presley à Menphis (Tennessee), après sa rupture avec Carrie Fisher, rapporte Libération. "Elle revient pour me dire qu'elle est partie, comme si je ne le savais pas, comme si je ne connaissais pas mon propre lit", chante Paul Simon. En 2009, la comédienne s'amusait de cette chanson, sur la plateau de David Letterrman : "C'est tripant d'allumer la radio quinze ou vingt ans plus tard et d'entendre une chanson où l'on se plaint de vous."

Elle tenait la rubrique du courrier du cœur du "Guardian"

Ultime corde à son arc, celle de psychologue amateur. Campant récemment une mère névrotique dans la série Catastrophe d'Amazon, dont elle venait de finir le tournage à Londres, elle avait aussi commencé, en juin, à tenir une rubrique de courrier du cœur dans le quotidien britannique The Guardian. Et elle promettait de puiser ses conseils avisés "dans une vie pleine de revers et d'accidents".