"The French Dispatch" : Wes Anderson dessine la France des années 50 en "ligne claire"

Wes Anderson enchante dans un film tout en référence à l'école belge de la bande dessinée, une farandole de sketches.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bill Murray dans "The French Dispatch" de Wes Anderson (2021). (THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE)

Le nouveau film de Wes Anderson, The French Dispatch, sort mercredi 27 octobre avec un casting à faire pâlir un tapis rouge. Bill Murray, Frances McDormand, Tilda Swinton, Adrien Brody, Léa Seydoux, Mathieu Amalric... sont emportés dans un film à sketches, dans le style unique du cinéaste qui enchante dans la vision d'une France nostalgique.

La ligne claire

Un journal américain a décidé de donner des nouvelles de la France à l’Amérique. Fixé dans la ville imaginaire d’Ennuie-sur-Blasé, qui évoque Paris, son rédacteur en chef envoie les journalistes enquêter dans le pays. Trois de leurs articles traitent d’un détenu psychopathe se révélant un grand artiste, de Mai 1968, et d’une enquête gastronomique qui vire au polar.

Wes Anderson a transposé la "ligne claire" de la bande dessinée belge (Tintin, Spirou) au cinéma. Ses plans sont des cases, ses couleurs sont vives, la précision est partout. Cela donne dans The French Dispatch un festival où le cinéaste s’est lâché. L’époque du film est celle de l’âge d’or de la "ligne claire" justement, les années 1950-60. Passant de la couleur au noir et blanc, du film à l’animation, du burlesque au romanesque et au glamour, Anderson crée un univers. Le cinéaste est un des rares à avoir un style visuel reconnaissable entre tous, à l’image de Walt Disney, Disney d'ailleurs (les studios), qui produit et distribue le film.

Le plein de super

Si le casting est américain, nombre d’acteurs (et de figurants) sont français, Léa Seydoux et Mathieu Amalric ayant des rôles importants. Film à sketches, aucun n’est plus faible que l’autre, ce qui est rare dans le genre. La littérature américaine est férue de nouvelles, moins la France, et c’est plus à cette source que se réfère Anderson qu’au cinéma. Le fil rouge de la rédaction du journal offre un excellent liant entre les courts récits. Mais s’ils sont visuels et bédéistes, les films d’Anderson sont aussi très écrits.

Tilda Swinton dans "The French Dispatch" de Wes Anderson (2021). (THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE)

Les Cassandre brocarderont la vision nostalgique d’une France avec ses "hirondelles", sa R8 de police, képis, bâtons blancs, et autres résurgences d'un temps révolu. Une scène fait penser au Doulos de Jean-Pierre Melville (1962). Le style du metteur en scène surpasse les clichés, le charme opère. Inventif, spectaculaire et entraînant, beau avec une pléiade d’artistes rarement réunie, The French Dispatch fait le plein.

L'affiche de "The French Dispatch" de Wes Anderson (2021). (THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE)

La fiche

Genre : Comédie
Réalisateur : Wes Anderson
Acteurs : Bill Murray, Tlda Swinton, Frances McDormand, Owen Wilson, Elisabeth Moss, Timothée Chalamet Adrien Brody, Léa Seydoux, Mathieu Amalric, Benicio Del Toro
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h43
Sortie : 27 octobre 2021
Distributeur : The Walt Disney Company France

Synopsis : The French Dispatch met en scène un recueil d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du 20e siècle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.