"Matthias et Maxime" : Xavier Dolan tourne en rond dans un film répétitif

Le prodige du cinéma québécois Xavier Dolan sort son nouveau film "Matthias et Maxime" revenu bredouille du dernier Festival de Cannes.

Gabriel D\'Almeida Freitas et Xavier Dolan, derrière et devant la caméra de Matthias et Matxime.
Gabriel D'Almeida Freitas et Xavier Dolan, derrière et devant la caméra de Matthias et Matxime. (Copyright Shayne Laverdiere / Diaphana Distribution)

Grand prix du Festival de Cannes avec Juste la fin du monde en 2016 et Prix du Jury en 2014 pour Mommy, Xavier Dolan présentait pour la troisième fois un film en compétition sur la Croisette en mai dernier, avec Matthias et Maxime. Fraîchement accueilli, le film sort en salles mercredi 16 octobre.

Diaphana Distribution
Devant et derrière la caméra, le Québécois mélange une fois de plus confidences personnelles et fiction, confiant pourtant que son nouveau film est un tournant dans sa carrière, forte de déjà huit longs métrages comme réalisateur.

Révélation

Maxime (Xavier Dolan) quitte dans quinze jours son Montréal natal pour l’Australie. Il vit avec sa mère qui sort d’une cure de désintoxication, dont il est le curateur, et partage ses jours et ses nuits entre sa famille et son groupe d’amis. Lors d’une fête, une proche lui demande pour son court métrage d’embrasser Matthias (Gabriel D'Almeida Freitas), qu’il connaît depuis l’enfance, Ce geste révèle leur amour mutuel, sans parvenir à le vivre. Ce baiser va pourtant bouleverser leur vie.

Beau sujet qu’écrit, réalise et interprète Xavier Dolan. Comme dans ses films précédents, il le nourrit d’expériences personnelles. On y retrouve les thèmes de l’homosexualité, du conflit avec la mère, de la suractivité, et des personnages pris à une étape cruciale de leur vie. Les qualités techniques sont toujours au-rendez-vous et pourtant quelque chose ne tourne pas rond

Digressions

Est-ce l’impression de répétition, un manque de renouvellement des thèmes, l’impression d’un égotisme envahissant... ? Un peu tout cela, teinté du manque d’intérêt de longues scènes festives entre trentenaires, le conflit mère-fils, les rencontres entre Maxime, un peu falot, et son père… qui n’apportent pas grand-chose au sujet de fond. Cet amour refoulé offre toutefois la meilleure scène du film, au terme d’une soirée de jeu entre amis, où Matthias et Maxime en viennent aux mains, comme pour exorciser leurs sentiments.

Soirée arrosée dans Matthias et Maxime de Xavier Dolan 
Soirée arrosée dans Matthias et Maxime de Xavier Dolan  (Copyright Diaphana Distribution)
Xavier Dolan a toujours du talent, mais perd un peu son sens de la dramaturgie. Alors que le film devrait être porté par l’émotion, on reste en surface, à distance des personnages. Les sentiments sont parasités par des digressions secondaires. Un pas de côté que l’on souhaite passager, à un réalisateur un peu en reste depuis ses derniers films.
L\'affiche de Matthias et Maxime de Xavier Dolan
L'affiche de Matthias et Maxime de Xavier Dolan (Diaphana Distribution)

La Fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Xavier Dolan
Acteurs :Xavier Dolan, Gabriel D'Almeida Freitas, Samuel Gauthier, Adib Alkhalidey

Pays : Canada
Durée : 1h59
Sortie : 16 octobre 2019
Distributeur : Diaphana Distribution

Synopsis
 :  Deux amis d’enfance s’embrassent pour les besoins d’un court métrage amateur. Suite à ce baiser d’apparence anodine, un doute récurrent s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l'équilibre de leur cercle social et, bientôt, leurs existences.