"Je suis mort mais j'ai des amis", un road-movie franco-belge totalement déjanté

Pour leur deuxième long-métrage, les frères Stéphane et Guillaume Malandrin nous emmènent sur les traces d’une bande de vieux rockers belges qui décident de partir en tournée à Los Angeles avec les cendres du chanteur de leur groupe. Un road-movie loufoque entre Wallonie et Québec en salle mercredi prochain (22 juillet).

Les acteurs belges Wim Willaert et Bouli Lanners
Les acteurs belges Wim Willaert et Bouli Lanners (Hapiness Distribution)
Pour Stéphane et Guillaume Malandrin la question ne se posait pas : seuls Wim Willaert et Bouli Lanners, stars en Belgique, pouvaient endosser ces rôles de papys du rock déjantés qui décident de voler les cendres de leur ami et de partir avec en tournée aux Etats-Unis.
 
Pour Bouli Lanners ("Mammuth", "11.6", "Le Grand soir", "Lulu femme nue"), qui se verrait bien en Iggy Pop et se qualifie de guitariste de rock frustré, ce rôle de rockeur quinquagénaire est un vieux rêve qui se réalise.

Reportage : MJ.Jouan, H.Pozzo

Synopsis :
Quatre rockers barbus, chevelus — et belges — enterrent le chanteur de leur groupe. Par amitié et pour se prouver que rien ne peut les arrêter, ils décident de partir en tournée à Los Angeles avec ses cendres. La veille du départ, un militaire moustachu se présente comme l’amant de leur ami. Leur voyage prend un tour pour le moins inattendu…


 
 "Je suis mort mais j'ai des amis" de Stéphane et Guillaume Malandrin
avec Bouli Lanners, Wim Willaert, Lyes Salem, Sege Riaboukine, Eddy Leduc, Jacky Lambert, Marie-Renée André
Hapiness Distribution (1h36mn)
Sortie le 22 juillet 2015

(DR)