"Dreams" : la machine à rêves des studios d'animation danois

Après la sortie il y a quinze jours de "Mon Ninja et moi", c’est le deuxième film d’animation danois qui arrive sur nos écrans : un nouveau ticket gagnant.

\"Dreams\" de Kim Hagen Jensen.
"Dreams" de Kim Hagen Jensen. (Copyright KMNO)

Il y aurait-il une nouvelle école du cinéma d’animation danois ? On pourrait le croire avec Dreams qui sort deux semaines après Mon Ninja et moi, mercredi 29 juillet. Les deux films réalisés en numérique peuvent rivaliser avec la qualité Pixar, par la qualité des scénarios et de la réalisation. Cette fois, c'est le monde des rêves qu’explore Dreams.

Rêve et réalité

Emma, âgée d'une dizaine d’année, vit avec son père séparé de sa mère. Tout se passe pour le mieux jusqu’à l’arrivée de sa nouvelle compagne et de sa fille Jenny. Celle-ci impose sa loi à la famille et veut se débarrasser de Coco, le fidèle cochon d'Inde de la fillette. Mais Emma a un secret. Elle a percé le monde des rêves et s’aperçoit qu’elle peut interférer sur ses proches en manipulant la vie nocturne des rêveurs. Ce qui n’est pas sans danger…

Kim Hagen Jensen, scénariste et réalisateur, fait preuve d’une belle ambition visuelle et d’écriture. Cette aventure onirique traite autant du monde des rêves que de thèmes très concrets, tels que la famille recomposée, l’adolescence ou la dépendance aux réseaux sociaux.

Rêve et cinéma

Cette belle alchimie rappelle de loin Vice-versa des studios Pixar/Disney, sur le monde mental d’une jeune fille complexée. A l'égal des maîtres de l'animation numérique, le studio danois à l’origine de Dreams crée une belle imagerie, aux tableaux parfois surréalistes. L’idée de visualiser la conception des rêves par des machinistes sur un plateau de cinéma est très séduisante, et bien exploitée, en multipliant les gags et les surprises.

\"Dreams\" de Kim Hagen Jensen.
"Dreams" de Kim Hagen Jensen. (Copyright KMNO)
Enfants et parents se retrouveront dans ce conte aux personnages attachants, à l’intrigue mouvementée et au suspense bien huilé. Les dernières scènes peuvent toutefois effrayer les plus petits, preuve de l’efficacité de la réalisation. Beau et Intelligent, Dreams témoigne de l’éclosion d’une nouvelle école de l’animation européenne.
L\'affiche de \"Dreams\" de Kim Hagen Jensen.
L'affiche de "Dreams" de Kim Hagen Jensen. (KMBO)

La fiche

Genre : Animation
Réalisateur : Kim Hagen Jensen
Pays : Danemark
Durée : 1h21
Sortie : 29 juillet 2020 (non le 5 août comme annoncé dans la bande annonce)
Distributeur : KMBO

Synopsis : Emma est une jeune fille qui partage sa chambre avec Coco son cochon d’Inde. Une nuit, dans son sommeil, elle bascule dans un monde merveilleux. Elle découvre alors qu’elle a le pouvoir d’entrer dans le monde des rêves et de changer le futur. Sa vie devient extraordinaire ! Jusqu’au jour où revenir dans le monde réel s’avère plus compliqué que prévu…