"Persona non grata", réalisé par Roschdy Zem, un polar dans le monde du BTP

Mercredi 17 juillet sortira le cinquième film de Roschdy Zem. Un polar très noir. "Persona non grata", une histoire de chantage et de corruption qui fait froid dans le dos.

France 3

C'est l'histoire de José et Maxime, amis et associés dans une entreprise de BTP en difficulté. Pour s'en sortir, ils imaginent le pire des scénarios : un meurtre. "C'est deux personnages qui vont faire un pacte diabolique. Jusqu'au moment où l'un va avoir des remords, l'autre pas. Et c'est là que même une amitié de 15 ans va se déliter au profit de l'argent, de l'ambition et de la cupidité", raconte l'acteur Raphaël Personnaz.

Un genre qui peine à convaincre les producteurs

Devenus patrons par effraction, obsédés par l'argent, ils voient leur amitié voler en éclats. La corruption dans le monde du bâtiment est rarement évoquée au cinéma. Le polar, c'est le genre favori Roschdy Zem, à la fois devant et derrière la caméra. Le film noir est pourtant un genre mal-aimé en France. Faute de financiers, le réalisateur a dû lui-même produire son film.


Persona non grata, réalisé par Roschdy Zem, en salles le mercredi 17 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Persona non grata
Persona non grata (France 3)