En difficultés financières, Luc Besson s'apprêterait à céder EuropaCorp à un fonds américain

La société de production a confirmé discuter avec l'un de ses créanciers d'une "éventuelle prise de participation au capital".

Le réalisateur Luc Besson, le 12 septembre 2018 à Europa-Park, à Rust (Allemagne).
Le réalisateur Luc Besson, le 12 septembre 2018 à Europa-Park, à Rust (Allemagne). (MAXPPP)

EuropaCorp va-t-elle passer sous pavillon américain ? Possible. La société de Luc Besson, en grandes difficultés financières, a confirmé dimanche 14 juillet au soir discuter avec l'un de ses créanciers, le fonds d'investissement américain Vine, en vue d'une "éventuelle prise de participation au capital".

Le Journal du Dimanche avait révélé cette information dimanche matin alors que, fin mai, l'intérêt du groupe Pathé pour la société de production et de distribution de films et séries avait été révélé. "Le groupe ne peut donner aucune assurance quant à l'aboutissement de cette opération", précise EuropaCorp dans un communiqué.

Si elle se confirmait, la prise de contrôle d'EuropaCorp par Vince serait "une première dans le cinéma français", écrit le JDD. L'hebdomadaire relève que le fonds de gestion a déjà injecté 700 millions de dollars (620 millions d'euros) dans l'industrie du divertissement depuis sa création en 2006.