Cinéma : "Des hommes", les blessures de la guerre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Cinéma : "Des hommes", les blessures de la guerre
FRANCEINFO
Article rédigé par
M.Berrurier, J-P. Magnaudet, R.Gardeux, A.Boulet - franceinfo
France Télévisions

Mercredi 2 juin, le nouveau film de Lucas Belvaux "Des hommes" sortira en salles. Il nous replonge dans l'histoire de la guerre d'Algérie autour de cicatrices toujours ouvertes. 

Dans leur tête, même des années plus tard, c'est toujours l'enfer de cette sale guerre qui défile. Avec "Des hommes", qui sortira en salles mercredi 2 juin, Lucas Belvaux s'intéresse à ces jeunes appelés qui, des décennies après avoir pris part au conflit algérien, restent traumatisés. Le personnage principal, Bernard, est incarné par Gérard Depardieu, qui côtoie notamment Catherine Frot et Jean-Pierre Darroussin. 

Ils rentrent abîmés et hantés

"Ils étaient appelés pour faire leur service militaire, mais en réalité ils étaient envoyés à la guerre. Quand ils sont revenus, la France n'a jamais voulu assumer complètement. On ne voulait pas les entendre", raconte le réalisateur. Tous sont rentrés abîmés, profondément hantés. Bernard est un homme terriblement seul, buveur, raciste. Tout son visage lui est hostile. "C'est vrai qu'il est devenu une sorte de monstre", relate Catherine Frot, qui interprète le rôle de Solange, la sœur de Bernard.




Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.