Cet article date de plus de sept ans.

Pour Roman Polanski, la pilule a "masculinisé" la femme

Le réalisateur franco-polonais fait polémique après avoir aussi déploré à Cannes que l'égalité des sexes "chasse le romantisme de nos vies".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Roman Polanski, lors de la montée des marches du festival de Cannes, le 25 mai 2013. (EKATERINA CHESNOKOVA / RIA NOVOSTI / AFP)

Le festival de Cannes serait-il aussi celui du sexisme ? Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski a provoqué un tollé samedi 25 mai en estimant que la pilule a "masculinisé" les femmes. Une nouvelle polémique qui intervient quelques jours après celle déclenchée par le réalisateur français François Ozon qui a estimé que "beaucoup de femmes fantasment de se prostituer".

En présentant samedi à Cannes son dernier film, La Vénus à la fourrure qu'il qualifie de "satire du sexisme", Roman Polanski a déclaré : "Je pense que cette tendance à vouloir mettre les hommes et les femmes à égalité est purement idiote. Je pense que c'est le résultat (...) des progrès de la médecine. La pilule a beaucoup changé les femmes de notre temps, en les masculinisant""Je pense que tout cela chasse le romantisme de nos vies, et c'est bien dommage", a-t-il ajouté.

Avec La Vénus à la fourrure, montré samedi au dernier jour de la compétition à Cannes, Polanski signe un huis clos théâtral entre un metteur en scène et une actrice sur fond de sado-masochisme, dans lequel s'entremêlent subtilement art et réalité. Poursuivi aux Etats-Unis en 1977 pour des relations sexuelles avec une mineure, Roman Polanski avait été arrêté en Suisse sur la base d'un mandat international américain en 2009 puis assigné à résidence avant d'être libéré par les autorités suisses.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.