Cet article date de plus de huit ans.

Michel Galabru, un monument du théâtre s'en est allé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Michel Galabru, un monument du théâtre s'en est allé -
Michel Galabru, un monument du théâtre s'en est allé Michel Galabru, un monument du théâtre s'en est allé - (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Pendant cinquante ans, Michel Galabru a enchanté les scènes. La disparition du comédien laisse le monde du spectacle orphelin d'un géant.

Hier soir, on n'allait pas au théâtre le cœur léger. Les spectateurs des théâtres parisiens avaient une pensée émue pour Michel Galabru, qui s'est éteint plus tôt ce lundi 4 janvier à l'âge de 93 ans dans son sommeil. C'est "un grand comédien, très sympathique" qui a tiré sa révérence, selon une spectatrice. Un homme tient à saluer "une grande figure qui disparaît".

Comédie, tragédie, classique, boulevard : en cinquante ans de carrière, Michel Galabru a tout joué. Ces dernières années, il racontait sa vie sur les planches, seul. Son visage, sa voix, sa présence : l'acteur était aimé par les spectateurs et par ses pairs.

De Molière à Pagnol

"Il était aussi formidable dans le comique que dans le dramatique", confie à France 2 la comédienne Judith Magre. Celui qui passa du Conservatoire aux grands boulevards, qui joua du Molière puis du Pagnol, restera à jamais un grand serviteur du théâtre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.