Mort de Jean Rochefort : l'émouvant hommage de ses amis acteurs

L'acteur français Jean Rochefort est décédé dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 octobre. Ceux qui ont pu le côtoyer décrivent un homme élégant, attachant et extrêmement affectueux. Une personnalité singulière qui a d'ailleurs inspiré Jean-Loup Dabadie pour son film culte, "Un éléphant ça trompe énormément".

FRANCE 3

Dans Un éléphant ça trompe énormément. Jean Rochefort, c'était Étienne, dans cette bande de copains. Et Jean-Loup Dabadie, lui, etait l'ami scénariste. "De Jean, je garderai à vie le souvenir de quelqu'un d'immortel pour sa façon d'être et de se comporter dans la vie, de faire se comporter ses personnages", témoigne Jean-Loup Dabadie, ému. "Il apportait dans nos vies cet humour tendre, parce que c'était quelqu'un de très affectueux, de très généreux, de très chaleureux. Il a connu aussi des tragédies, mais toujours il est apparu avec élégance, charme et distinction. Jean Rochefort, c'était la classe", confie-t-il.

"Un magnifique souvenir de lui"

Dans le film, Étienne était aussi amoureux fou de Charlotte, incarnée par l'actrice Annie Duperey. "Il était très drôle et très facile comme partenaire, très, très gentil", se souvient-elle. "Il avait une sorte d'humour à froid. Quand il nous accueillait le matin, il disait 'alors, elle a bien fait dodo ?', en parlant aux gens. C'était une manière très tendre qu'il avait de parler aux gens à la troisième personne. C'était toujours charmant. On a fait deux films ensemble et j'ai un magnifique souvenir de lui", assure Annie Duperey.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran du premier épisode des \"Boloss des belles lettres\" avec Jean Rochefort, \"Madame Bovary\", diffusé sur YouTube le 20 mars 2015. 
Capture d'écran du premier épisode des "Boloss des belles lettres" avec Jean Rochefort, "Madame Bovary", diffusé sur YouTube le 20 mars 2015.  (CAPTURE D'ECRAN / BDBL / YOUTUBE)