Cet article date de plus d'un an.

Mobile Film Festival : "Wallet", un film iranien, lauréat de l'édition 2019 consacrée à l'environnement

Le Mobile Film Festival, c'est un téléphone, un film, une minute. Cette année, le thème imposé était le réchauffement climatique. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image tirée du film "Wallet" de l'Iranienne Fatima Nofely, Grand Prix International du Mobile Film Festival 2019. (MOBILE FILM FESTIVAL)

Le Mobile Film Festival récompense une sélection de films tournés avec un téléphone, qui ne doivent pas durer plus d'une minute. Pour sa 15e édition, le festival a choisi de défendre le thème "Act Now, on climate change", ("agir maintenant sur le changement climatique", ndlr) en partenariat avec YouTube Creators for Change et les Nations Unies, avec l’agence United Nations Climate Change (UNFCCC). Au total, plus de 800 réalisations d'une minute environ ont été envoyées en provenance de 91 pays, un record de diversité soulignant l'intérêt des participants pour la cause climatique

Grand Prix International

Mercredi 4 décembre, le jury du Mobile Film Festival a dévoilé ses finalistes. Le Grand Prix International a été décerné à l'Iranienne Fatima Nofely pour son film Wallet. Dans un taxi, une famille demande au conducteur le tarif pour la course. Il ne s'agit pas d'argent, mais d'eau.

Cette ressource rare est devenue une monnaie d'échange. "Fatima Nofely nous propose un film qui a emporté le jury par la beauté de ses images et la force de son histoire", avance le Festival dans un communiqué. La lauréate recevra une bourse de 20 000 euros, délivrée par Youtube, pour réaliser son prochain film. 

Gonzague Legout

Le Grand Prix France a été décerné à Gonzague Legout pour Scream. Un homme, sur la plage, voit une personne courir dans sa direction en hurlant, mais ne fait rien pour empêcher la collision. "Le jury a souhaité mettre en avant le message et la qualité de réalisation", explique le Festival. Gonzague Legout recevra également 20 000 euros pour la réalisation de son prochain film. 

La mention spéciale va au Brésilien David Murad pour Déclaration, qui faisait partie des coups de coeur de la rédaction de franceinfo CultureAu Brésil, un homme repasse une cassette datant de 2019 : le discours d'un Jair Bolsonaro persuadé que son pays est l'un de "ceux qui protègent le plus l'environnement". Mais le spectateur se trouve dans un désert d'arbres coupés. Le film sonne comme un constat déchirant : bientôt, l'Amazonie, poumon vert de la planète, ne sera plus. "Le jury a voulu aussi exprimer son soutien au cinéma et aux créateurs brésiliens qui vivent des moments très difficiles en ce moment", avance le Festival.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.