Michael Moore frappe à nouveau fort avec "Where to invade next"

Le cinéaste américain Michael Moore a annulé sa venue au Festival du film américain de Deauville. Son documentaire "Where to invade next" a tout de même été projeté ce dimanche 4 septembre en avant-première et hors compétition.

France 3

Une cabine de plage à son nom, mais personne pour l'inaugurer. Pourtant, Michael Moore hantait un peu les planches ce dimanche avec son dernier film Where to invade next et sa silhouette familière qui s'invite dans chacun de ses documentaires. Cette fois, le cinéaste engagé enfile son costume de l'envahisseur pour montrer aux Américains ce qui marche ailleurs et dont ils feraient bien de s'inspirer : en Italie, la longueur des congés payés, au Danemark, des prisons sans barreaux ni clefs. Avec toujours, son arme de guerre préférée : l'humour.

Des cantines françaises 5 étoiles, selon Moore

La provocation aussi pour dénoncer une société américaine raciste, violente et guidée par le profit. Ces documentaires sont là pour montrer la face honteuse du pays de l'oncle Sam. Cette année, Michael Moore n'a pas envahi la côte fleurie du Calvados, mais pour ces documentaires aussi drôles qu'édifiants, les cinéphiles lui disent merci. Le 42e Festival du film américain de Deauville se tient jusqu'au 11 septembre. 14 films sont en compétition, dont 5 premiers films. Le jury sera présidé par l’ancien ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand.

Le JT
Les autres sujets du JT