"Les petites mains" : Rémi Allier rêve d'un César du court-métrage

Le monde du cinéma français se donne rendez-vous ce soir à la 44e cérémonie des César, avec qui sait, une récompense pour Rémi Allier. Car son court-métrage, "Les petites mains" fait partie des cinq nommés dans la catégorie du Meilleur Film de Court Métrage : une consécration, déjà, pour ce jeune réalisateur bourguignon qui accumule sélections et prix.

Une scène du court métragle \"Les petites mains\" de Rémi Allier
Une scène du court métragle "Les petites mains" de Rémi Allier (Capture d'écran )
Aux César, Rémi Allier concourt dans la catégorie du "Meilleur film de Court Métrage", face à "Braguino", "Les Indes galantes", "Kapitalisis" et "Laisser-moi danser". Être nommé est déjà une consécration pour ce jeune réalisateur. Remporter le prix serait le Graal. Depuis la sortie de son film "Les petites mains", il vit une aventure extraordinaire qui n'est pas près de s'arrêter.

Je n'en reviens pas de tout ce que je traverse depuis un mois et demi. C'est incroyable, je suis dans une espèce de tourbillon de joie permanent, c'est complètement fou !"

Rémi Allier
Réalisateur 'Les petites mains"

Reportage S. Bouillot / R. Liboz / F. Nivot / G. Marlier

Des débuts prometteurs

Rémi Allier n'en est pas à son premier coup d'essai. "Les petites mains" est son troisième court-métrage. En 2012, il co-réalise et co-écrit avec Pablo Munoz Gomez un premier court-métrage, "Jan", qui se fait remarquer dans plusieurs festivals, notamment en Belgique et en France. Encouragé par l'effervescence et la reconnaissance, il réalise "Zinneke" en 2013 qui vit lui aussi, une belle carrière en festivals, un peu partout dans le monde. 

Rémi Allier souhaitait faire un film à hauteur d'un enfant, depuis longtemps. Il avait aussi comme projet de réaliser un film sur les fermetures d'usines, pour raconter la souffrance des employés qui peut parfois pousser à l'irréparable. Un projet qui se concrétise enfin avec ce court métrage où la révolte et la violence du contexte social sont portés à leur paroxysme, à travers le regard innocent d'un petit enfant.

Kidnapping

Le film "Les petites mains" raconte l'enlèvement de Léo, 2 ans, le fils du directeur d'une usine de produits chimiques qui s'apprête à fermer. Un ouvrier desespéré kidnappe l'enfant, pour pouvoir négocier.


Depuis sa sortie, le film a rencontré un grand succès avec plus de 60 sélections et 20 prix, des projections en salle dans toute la France, des diffusions à la télévision. Une belle audience et une réussite certaines que sa productrice avait pressenties.

Rémi, il est très puriste et ce n'est pas si courant. C'est-à-dire qu'il sait très bien pourquoi il écrit, pourquoi il prend une caméra, il sait ce qu'il a envie de raconter au monde et de quelle manière. Et ça ce n'est pas si évident, surtout de l'avoir trouvé si vite"

Pauline Seigland
Productrice "Films Grand Huit"