Le réalisateur Robert Guédiguian lance une collecte pour sauver l'Arménie "menacée de disparition"

Le cinéaste d'origine arménienne a réalisé un clip pour appeler les 600 000 Arméniens installés en France à aider financièrement leur pays natal. Le territoire ruiné par la guerre contre l'Azerbaïdjan a un besoin urgent de fonds pour se reconstruire. 

Article rédigé par
Margaux Bonfils - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réalisateur Robert Guédiguian signe la nouvelle campagne de dons pour l'Arménie avec l'opération "L'Arménie tous les mois". (France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Cinéaste engagé, Robert Guédiguian entamme un nouveau combat en mettant son talent au service de la cause arménienne. D’origine arménienne par son père, il signe la nouvelle campagne vidéo d’appel aux dons en solidarité avec ce pays, organisée par le Fonds arménien de France. “Je crois qu’il faut payer l’impôt pour participer à la survie de ce pays, sinon je pense qu’il est menacé de disparition”, explique le réalisateur de Twist à Bamako.

Dans ce clip vidéo intitulé L'Arménie, tous les mois, Robert Guédiguian tire la sonnette d’alarme. Il déplore des dons remis toujours “à demain” et un pays qui se meurt pendant ce temps-là. “N’attendez pas qu’il soit trop tard, ne remettez pas à quelques mois, il faut y aller maintenant, n’attendons pas que ce pays disparaisse pour l’aider”, ajoute le réalisateur.  

Le réalisateur Robert Guédiguian signe le nouveau clip de campagne d'une collecte pour sauver l'Arménie "menacée de disparition"
France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur / E. Mathieu / C. Mathieu / M. Schvartzapel

Cible principale de cette campagne : les 600 000 Arméniens installés en France. Selon l’association, si 10 euros leurs étaient prélevés tous les mois, le fonds pourrait rassembler 72 millions d’euros chaque année pour aider les habitants restés sur leur terre natale. La somme collectée sera ensuite injectée dans quatre domaines stratégiques : l’agriculture, l’éducation, l’énergie solaire et le développement des villages frontaliers partiellement détruits. L’Arménie porte encore les traces de la guerre contre l’Azerbaïdjan pour le contrôle du Haut-Karabakh et sa défaite en 2020, laissant le pays ruiné.

Des personnalités mobilisées

Une quarantaine de personnalités venues de tous horizons ont déjà signé la charte de soutien à l’opération L’Arménie tous les mois. Parmi les noms, on retrouve le photographe arménien Antoine Agoudjian et l’actrice césarisée Ariane Ascaride, muse de Robert Guédiguian. Mais aussi le présentateur Stéphane Bern, le musicien André Manoukian, les Frères Dardenne et la journaliste Marie Desplechin. Les modalités sont à retrouver sur le site du Fonds arménien de France

Le clip de campagne réalisé par Robert Guédiguian

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.