Cet article date de plus de neuf ans.

Le cofondateur d'Apple critique le film sur Steve Jobs sans l'avoir vu

Le cofondateur d'Apple, Steve Wozniak, a déclaré vendredi que "iJOBS", l'un des premiers films sur Steve Jobs, mort d'un cancer en 2011, était factuellement "faux" à en juger par une bande-annonce.
Article rédigé par
franceinfo Culture (avec AFP) - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ashton Kutcher (Steve Wozniak) et  Josh Gad (Steve Jobs) dans jOBS de Joshua Michael Stern 
 (DR)
Steve Wozniak qui a quitté Apple en 1987 après y avoir travaillé pendant 12 ans, a déclaré que le film, présenté vendredi au festival américain du film indépendant de Sundance, était loin de la réalité.
"Ce n'est pas du tout ressemblant. Notre relation était complètement différente. Je ne vois pas très bien où le film veut en venir. Nos personnalités ne sont pas réalistes, bien que la mienne le soit un peu plus", a-t-il confié au blog Gizmodo, spécialisé dans la technologie.
"J'ai été celui qui a eu des idées sur les ordinateurs et qui a vu l'importance qu'ils allaient avoir dans la vie des gens. Pas Jobs. Nous en avions largement parlé auprès de notre groupe, le Homebrew Computer Club", a ajouté l'ingénieur. Ce portrait de Steve Jobs, incarné par l'acteur Ashton Kutcher, sortira en avril en Amérique du Nord.
Ashton Kutcher (Steve Jobs) et  Josh Gad (Steve Wozniak) dans "jOBS" de Joshua Michael Stern 
 (DR)
Ecrit par Matt Whiteley et réalisé par Joshua Michael Stern, "iJOBS" raconte trente années de la vie du co-fondateur d'Apple, de 1971 à 2000. "Steve revenait d'Oregon et est allé à une réunion de ce club mais il n'a pas commencé à parler de l'ordinateur et de son importance à venir dans la société", a expliqué Wozniak, faisant référence aux années 70 où la Silicon Valley n'existait pas encore. "Sa vision est venue bien plus tard. Je n'ai jamais ressemblé à un professionnel. Nous étions deux gosses", a-t-il lâché.
"Le film devrait avoir du succès et j'espère qu'il est divertissant. Peut-être qu'il est très juste. Je n'ai vu que la bande-annonce. Mais vous pouvez deviner le ton qu'il va prendre à en juger par l'écriture des dialogues", a-t-il ajouté.
"Notre relation était tellement différente de celle projetée. Cela me gêne mais si le film est drôle et divertissant, tant mieux. Que ceux qui veulent avoir la vraie version de l'histoire lisent mon livre, "iWoz".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.