"Paradis : Amour", un film sans fard en compétition à Cannes

L’Autrichien Ulrich Seidl décrypte une réalité cynique avec des images crues et frontales, celle de jeunes Kényans qui se prostituent pour gagner un peu d'argent auprès de touristes européennes plus âgées. L'équipe était sur la Croisette, vendredi 18 mai.

Festival de Cannes

Dans Paradis : Amour, l’Autrichien Ulrich Seidl décrypte une réalité cynique avec des images crues et frontales, celle de jeunes Kényans qui se prostituent pour gagner un peu d'argent auprès de touristes européennes plus âgées. L'équipe était sur la Croisette, vendredi 18 mai.

Une partie de l\'équipe du film \"Paradis : Amour\", du réalisateur autrichien Ulrich Seidl (D), le 18 mai 2012 à Cannes.
Une partie de l'équipe du film "Paradis : Amour", du réalisateur autrichien Ulrich Seidl (D), le 18 mai 2012 à Cannes. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)