Cet article date de plus de sept ans.

Harold Ramis, acteur de "SOS Fantômes" et réalisateur d'"Un Jour sans fin", est mort

Atteint d'une maladie rare depuis trois ans, Harold Ramis s'est éteint à l'âge de 69 ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'acteur et réalisateur américain Harold Ramis, en 2009. (ARCHIVES DU 7EME ART / AFP)

Il fut l'un des chasseurs de fantômes les plus connus du cinéma. L'acteur et coscénariste de la mythique comédie des années 80 SOS Fantômes, Harold Ramis, est mort, lundi 24 février, selon plusieurs médias américains dont le Chicago Tribune (lien en anglais). Agé de 69 ans, il était atteint depuis trois ans d'une maladie rare qui touchait ses vaisseaux sanguins. Harold Ramis était également l'auteur du film Un Jour sans fin, sorti en 1993, autre comédie où il se mettait en scène avec l'acteur Bill Murray. 

Né à Chicago (Illinois) le 21 novembre 1944, Harold Ramis "y fait son apprentissage de la comédie au sein de la troupe de Second City, des rangs de laquelle sont aussi sortis John Belushi, Dan Aykroyd et Bill Murray", rappelle Le Monde. D'abord journaliste, il passe à la réalisation au début des années 80, avec Le Golf en folie, l'un des premiers grands rôles de Bill Murray. Le succès mondial vient avec SOS Fantômes, en 1984, où Bill Murray et Harold Ramis jouent aux côtés de Sigourney Weaver et Dan Aykroyd. Avant un second épisode, en 1989, SOS Fantômes 2, qu'il réalise cette fois.

Harold Ramis renoue avec le succès en tant que réalisateur dans les années 1990, d'abord avec Un Jour sans fin. Bill Murray, qui tombe amoureux d'Andy MacDowell, revit sans cesse la même journée. Puis avec les deux Mafia Blues, en 1992 et 2002, cette fois avec Robert De Niro et Billy Crystal en tête d'affiche. Son dernier film, L'An 1, des débuts difficiles, une comédie avec Jack Black, ne rencontre pas son public. Entre temps, Harold Ramis a fait une apparition dans plusieurs films, et notamment En cloque, mode d'emploi, de Judd Apatow, sorti en 2007.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.