Tahar Rahim, Florian Zeller, Alexandre Desplat : des Français en compétition pour les Golden Globes 2021

Les Golden Globes seront remis ce dimanche 28 février. Plusieurs Français sont en lice et pourraient repartir avec un trophée. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Tahar Rahim dans "Désigné Coupable" (Metropolitan FilmExport)

Une pluie de récompenses est attendue cette nuit. La 78e cérémonie des Golden Globes doit se tenir pour la première fois virtuellement ce dimanche 28 février (a partir de 2 heures du matin le 1er mars en France avec une diffusion sur Canal +). Cette édition est marquée par un nombre record de nominations pour la plateforme Netflix et par une représentation en hausse de femmes réalisatrices. L'Hexagone est également bien présent côté cinéma avec plusieurs artistes français en compétition : le réalisateur Florian Zeller, le compositeur Alexandre Desplat et l'acteur Tahar Rahim. 

L'acteur français de 39 ans a été nommé dans la catégorie "meilleur acteur dans un film dramatique" pour son rôle dans Désigné coupable de Kevin Macdonald. Au lendemain de sa nomination, Tahar Rahim avait raconté à l'AFP avoir vécu son tournage "le plus intense" sur le plateau de Désigné coupable. Dans ce film inspiré d'une histoire vraie, il incarne Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien suspecté à tort de terrorisme et enfermé pendant 14 ans à Guantanamo. Son avocate, qui le fera libérer à force d'acharnement judiciaire contre l'administration américaine, est jouée par Jodie Foster.

Un tournage "intense" pour Tahar Rahim

"C'est une histoire vraie qui mérite et qui doit être racontée. C'est terrible ce qu'il s'est passé pour cet homme, dans le coeur duquel règne un message de pardon et de paix. C'est ça le plus important au fond", avait déclaré l'acteur début février. Dépeignant avec précision les conditions extrêmes de détention sur la base américaine installée sur l'île de Cuba, le tournage était "le plus intense que j'ai jamais fait", a relaté Tahar Rahim. "J'ai dû physiquement me transformer, perdre énormément de kilos en très peu de temps (...) ce qui m'a mis dans un état émotionnel très particulier".

"Le seul moyen que j'ai trouvé pour rendre ces scènes terribles de tortures authentiques, c'était d'en faire un peu l'expérience. D'aller au plus proche. Ce qu'on voit dans le film, je l'ai fait en vrai. J'ai porté de vraies menottes, j'ai été dans ces cellules froides, j'étais waterboardé (torturé par simulation de noyade), forcefillé (gavé de force de nourriture)", a-t-il décrit. A l'écran, l'acteur révélé en 2009 dans un autre film de prison, "complètement différent" selon lui, Un prophète de Jacques Audiard (9 César en 2010 dont celui du meilleur acteur pour Tahar Rahim), apparaît métamorphosé, les joues creusées et le crâne rasé.

"Le père" de Florian Zeller nommé quatre fois

L'acteur est nommé aux côtés de Chadwick Boseman (Le Blues de Ma Rainey), de Gary Oldman (Mank) et d'Anthony Hopkins. Ce dernier coucourt pour son interprétation dans le film Le père du Français Florian Zeller. Une première réalisation pour l'écrivain Florian Zeller, qui a adapté sa propre pièce de théâtre pour le grand écran. Le père raconte l'histoire d'Anthony, 80 ans, qui voit sa réalité se désagréger peu à peu. Outre la catégorie "meilleur acteur dans un film dramatique", le film figure dans les cases "meilleur drame" et "meilleur second rôle féminin dramatique" pour Olivia Colman (The Crown). François Zeller est également nommé pour le prix du meilleur scénario aux côtés de Christopher Hampton.

Dans la catégorie "meilleure musique", on retrouve l'incontournable Alexandre Desplat pour Minuit dans l'univers, avec George Clooney. Le compositeur, deux Oscars et trois César déjà sur son étagère, a plusieurs fois été nommé aux Golden Globes dans le passé. Il a été lauréat en 2018 et en 2007 pour La Forme de l'eau et Le Voile des illusions. Un troisième pour la route ? 

"Deux", histoire d'amour entre deux lesbiennes septuagénaires, entre drame intimiste et thriller, pourrait de son côté succéder à Parasite de Bong Joon Ho dans la catégorie "meilleur film en langue étrangère". Cette production française réalisée par Filippo Meneghetti a aussi été retenue pour défendre le drapeau tricolore aux Oscars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.