"Minuit dans l'univers" : George Clooney convainc à moitié dans un film apocalyptique sur Netflix

L’acteur-réalisateur est devant et derrière la caméra d’un film ambitieux de science-fiction, entre "Gravity" et "La Route".

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
George Clooney et Caoilinn Springall dans "Minuit dans l'univers" de George Clooney (Copyright Philippe Antonello/NETFLIX)

Avec dix réalisations au compteur en 18 ans, et de belles réussites comme Good Night and Good Luck (2005), George Clooney a concrétisé son passage derrière la caméra. L’acteur a déjà tâté de la science-fiction dans Batman & Robin, Solaris, Gravity et A la poursuite de demain. Avec Minuit dans l'univers il adapte le roman éponyme de Lily Brooks-Dalton (édité aux Presses De La Cite), au carrefour du récit apocalyptique et de l’aventure spatiale.

"La Route" VS "Gravity"

Scientifique vivant avec sa toute jeune fille Iris en Arctique, Augustine (George Clooney) découvre que notre planète est condamnée par une catastrophe imminente. Ils partent ensemble dans le désert polaire pour rejoindre une puissante antenne qui leur permettra d’avertir l’équipage d’un vaisseau spatial de ne pas revenir sur Terre, alors que leur mission a découvert une planète d’accueil pour l’humanité.

Sonnette d'alarme environnementale et écologique, récit initiatique, et space opera, sont les ingrédients d’un film de science-fiction alarmiste qui garde une lueur d’espoir. La première partie s’attache au périple d’Augustine et sa fille Iris, qui rappelle La Route (John Hillcoat, 2009), d’après le best-seller de Cormac McCarthy, dans l’enseignement que donne un père à son enfant dans un monde en déliquescence. La seconde évoque Gravity (Alfonso Cuaron, 2013) dans les multiples avaries que subit un vaisseau spatial en proie à une déflagration cosmique, à laquelle doit faire face l’équipage.

Deux espaces de survie

Si les deux parties s’interpénètrent par le montage de bout en bout, elles se répartissent par l’importance que prend successivement l’une sur l’autre. La première, avec un George Clooney vieilli par une barbe grise, s’éternise dans le désert glacé du grand nord. Et l’on y perd quelque peu sa boussole. Le propos apocalyptique de base s’émousse au profit de leur survie face aux éléments, et aux leçons que donne le père à sa fille. Tant et si bien que la dramaturgie s'effiloche et l'oeil se ferme...

Caoilinn Springall (la petite Iris) and George Clooney (Augustine) dans "Minuit dans l'univers" de George Clooney (PHILIPPE ANTONELLO/NETFLIX)

On est réveillé quand l’équipage du vaisseau spatial doit lui-même réagir au phénomène cosmique qui le menace, et met en péril la Terre. Les deux survies se rejoignent à des milliers de kilomètres de distance, dans des contextes différents avec des prises de décisions qui diffèrent. Augistine et Iris sont condamnés, mais l’équipage a en son pouvoir de régénérer l’humanité en retournant vers la planète salvatrice qu’il a découvert, note d’espoir du film.

"Minuit dans l'univers" de George Clooney. (NETFLIX)

Minuit dans l’univers repose sur un bon sujet, avec une belle réalisation, agrémentée de séquences spatiales spectaculaires, malgré les intérieurs du vaisseau aux décors négligés. Dommage que Clooney n’ait pas raccourci son film, qui s’éternise durant plus de deux heures, surtout dans sa première partie. Au final, un Minuit dans l’univers attrayant mais qui se fait trop attendre.

L'affiche de "Minuit dans l'univers" de George Clooney. (NETFLIX)

La fiche

Genre : Science-fiction
Réalisateur : George Clooney
Acteurs : George Clooney, Felicity Jones, David Oyelowo, Kyle Chandler, Tiffany Boone, Demian Bichir, Caoilinn Springall, Sophie Rundle
Pays : Etats-Unis
Durée : 2h02
Sortie : 23 décembre 2020 (sur Netflix)
Distributeur : Netflix

Synopsis : Augustine, scientifique solitaire basé en Arctique, tente l’impossible pour empêcher l'astronaute Sully et son équipage de rentrer sur Terre. Car il sait qu’une mystérieuse catastrophe planétaire est imminente…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.