Festival de Cannes : la Palme d’or pour Bong Joon-ho

Bong Joon-ho est devenu le premier réalisateur sud-coréen à remporter la Palme d’or au Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) avec son film "Parasite".

France 3

Il était devenu le favori depuis quelques jours et cela s’est confirmé. Le Sud-Coréen Bong Joon-ho a raflé la plus prestigieuse des récompenses au Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) des mains des Catherine Deneuve : la Palme d’or, pour son film Parasite. Un thriller social, sur fond de lutte des classes en Corée du Sud. "Je suis vraiment très ému de toucher ce prix. Cela représente beaucoup pour moi", a commenté le réalisateur au moment de recevoir son prix.

Pas de Palme d’or pour Pedro Almodovar

Le jury, présidé par le réalisateur mexicain Alejandro González Iñárritu, a fait la part belle aux Français. Misérables, de Ladj Ly, a reçu le prix du jury. Son film sur les violences policières en banlieue avait marqué les esprits dès le début de la quinzaine. Céline Sciamma a reçu le prix du scénario pour son film Portrait de la jeune fille en feu.

Si la Palme d’or a de nouveau échappé à Pedro Almodovar, il pourra se consoler avec le prix d’interprétation décroché par Antonio Banderas, pour son rôle dans Douleur et gloire, le film du réalisateur espagnol présenté sur la Croisette. L’acteur a eu l’élégance de lui dédier son prix.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le réalisateur coréen Bong Joon-Ho reçoit la Palme d\'Or pour \"Parasite\"
Le réalisateur coréen Bong Joon-Ho reçoit la Palme d'Or pour "Parasite" (VALERY HACHE / AFP)