En images Festival de Cannes 2023 : stars, émotion, glamour, une semaine de montées des marches en 15 photos

Article rédigé par Arthur Ponchelet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Tout le gratin du cinéma mondial s'est réuni sur la Croisette, à l'occasion du 76e Festival de Cannes. Les grandes stars ont côtoyé des étoiles montantes du 7e art au rythme des montées des marches quotidiennes. Retour sur la première semaine cannoise.

Depuis une semaine, c'est le centre du monde pour tous les cinéphiles de la planète. Le 76e Festival de Cannes a débuté et emporte avec lui son lot de stars, d'émotions et de glamour. 

Mardi 16 mai, c'était la cohue sur la Croisette pour l'ouverture du Festival. Catherine Deneuve, qui occupe l'affiche officielle, était sur le tapis rouge aux côtés de sa fille, Chiara Mastroianni, maîtresse de cérémonie de cette édition. L'acteur américian Michael Douglas, légende du cinéma mondial, a reçu une Palme d'or d'honneur. La soirée, haute en émotions, s'est achevée par la projection de Jeanne du Barry, le film d'ouverture de la réalisatrice française Maïwenn. 

La compétition a débuté dès le lendemain avec les films en course pour la Palme d'or. De grands noms du cinéma se sont succédé sur le tapis rouge, en et hors compétition : Martin Scorsese, Réda Kateb, Leonardo DiCaprio, Maïwenn, Natalie Portman, Harrison Ford, Pedro Almodovar, Robert De Niro, ... 

Depuis le tapis rouge, Catherine Deneuve embrasse le public de la Croisette. Alors que sa fille, Chiara Mastroianni, est la maîtresse de cérémonie de cette édition, Catherine Deneuve a également monté les marches du festival, sous l'immense affiche du festival où elle est représentée. Interrogée par la journaliste de France Télévisions Louise Ekland, Catherine Deneuve a simplement lancé "c’était une grande époque, 1968 !". La photo de Jack Garofalo a été prise sur le tournage de "La Chamade", un film d'Alain Cavalier. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)
Michael Douglas embrassé par sa femme, Catherine Zeta-Jones (à droite) et sa fille Carys. L'acteur américain a reçu la Palme d’or d’honneur du Festival de Cannes. Agé de 78 ans, la légende de Hollywood est un habitué du festival puisque durant sa carrière il a présenté quatre films en compétition à Cannes. (LOIC VENANCE / AFP)
Quelques minutes avant le début de la cérémonie d'ouverture, le président du jury Ruben Östlund (au centre) et ses membres se sont tenu la main pour monter les marches. De gauche à droite : l'acteur américain Paul Dano, l'acteur français Denis Ménochet, l'artiste Brie Larson, le président du jury, le réalisateur argentin Damián Szifrón, la réalisatrice française Julia Ducournau, l'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi, la réalisatrice Maryam Touzani et la réalisatrice, scénariste et actrice zambienne Rungano Nyoni. (ANTONIN THUILLIER / AFP)
Le réalisateur Pedro Almodovar s'est prêté au jeu des photographes de la Croisette. Venu présenter son dernier film, "A strange way of life", un court-métrage en anglais, l'Espagnol était tout sourire. Sans ôter ses lunettes, il a été rejoint par le casting du film, Ethan Hawke, Jason Fernandez, Manu Rios, Jose Condessa et George Steane. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)
L'un a 16 ans, l'autre 80. Harrison Ford a été enlacé par le jeune acteur français Ethann Isidore sur le tapis rouge, avant la projection du 5e opus des aventures d'Indiana Jones, "Indiana Jones et le Cadran de la Destinée". Dans ce film, le plus célèbre des archéologues est rejoint par Phoebe Waller-Bridge et Mads Mikkelsen. (LOIC VENANCE / AFP)
Le chef Raoni (au centre avec une couronne verte) de la tribu du peuple indigène Kayapo au Brésil, a monté les marches jeudi 18 mai avec sa fille dans le cadre de la campagne internationale pour la protection de la forêt amazonienne. (LOIC VENANCE / AFP)
L'équipe du film "May December" de Todd Haynes a monté les marches ce vendredi. Au casting de ce drame, Cory Michael Smith, Julianne Moore, Charles Melton et Natalie Portman. Cette dernière, hilare, porte une réplique d'une robe signature de Christian Dior, dessinée en 1949. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)
Présidente du jury de la 71ème édition du Festival de Cannes en 2018, l'actrice Cate Blanchett pose devant les photographes avec une robe capée et un grand sourire, avant de présenter le film "The New Boy" de Warwick Thornton dans lequel elle incarne une nonne renégate. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)
Les acteurs Anaïs Demoustier et Vincent Lacoste ont monté les marches pour le film "Le temps d'aimer" de Katell Quillévéré. Les deux acteurs se retrouvent peu de temps après avoir déjà collaboré dans "Fumer fait tousser" de Quentin Dupieux. Cette année, Anaïs Demoustier est aussi présidente du jury de la Caméra d'or, qui récompense un premier film au Festival de Cannes. (STEPHANE CARDINALE - CORBIS / CORBIS ENTERTAINMENT)
C'est l'histoire de trois monstres sacrés du cinéma. Leonardo DiCaprio, Martin Scorsese et Robert De Niro, accompagnés de l'actrice Cara Jade Myers, ont monté les marches pour le film "Killer of the flower Moon", le dernier long-métrage du réalisateur. C'est la dixième collaboration entre De Niro et Scorsese, et la sixième pour DiCaprio. (LOIC VENANCE / AFP)
Les acteurs Benoît Magimel et Reda Kateb, habitués du Festival de Cannes, se lancent un regard complice avant de monter les 24 marches du Palais des Festivals pour assister à la projection du film "Omar La Fraise" dans lequel ils jouent deux amis bandits en Algérie. (LOIC VENANCE / AFP)
L'équipe du film "Banel E Adama", sa réalisatrice Ramata-Toulaye Sy au centre, l'actrice Khady Mane à gauche et l'acteur Mamadou Diallo à droite. C'est le seul premier film nommé en compétition. (VALERY HACHE / AFP)
C'est sous la pluie que le jury de la section Un certain regard a foulé le tapis rouge mercredi 17 mai. Même si les marches sont à l'abri de la pluie, les photographes, eux, ont dû se protéger pour immortaliser Paula Beer, Alice Winocour, John C. Reilly, Emilie Dequenne et Davy Chou. (ANTONIN THUILLIER / AFP)
C'est sous le regard de Catherine Deneuve que l'équipe du film "Les filles d'Olfa" a monté les marches.  Etoile montante du cinéma mondial, sa réalisatrice Kaouther Ben Hania présente ce documentaire poignant en compétition. En 2019, elle est devenue la première Tunisienne nommée pour l’Oscar du meilleur film étranger, pour "L’homme qui vendait sa peau". (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
La réalisatrice Maïwenn a débuté ce 76e Festival de Cannes avec le film d'ouverture, "Jeanne du Barry", long-métrage sur la favorite du roi Louis XV. Au casting, Pierre Richard et Johnny Depp ont foulé le tapis rouge. L'acteur américain, contesté depuis les accusations de violences conjugales de son ex-femme, a qualifié de "fiction horrible" ce qui était écrit sur lui. (LOIC VENANCE / AFP)

Découvrez nos grilles de mots fléchés exclusives sur le thème du Festival de Cannes

jouer maintenant

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.