Cet article date de plus d'un an.

1939-2020 : Retour en images sur les cinq annulations du festival de Cannes

En raison de la pandémie de Covid-19, le grand rendez-vous du cinéma, qui devait se tenir du 12 au 23 mai, n’aura pas lieu ce printemps. En 81 ans, c'est la cinquième fois que l'événement est annulé. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Claude Lelouch, Jean Luc Godard, François Truffaut, Louis Malle et Roman Polanski en grève par solidarité avec les étudiants français lors du Festival de Cannes de 1968 qui va être annulé. Les voici lors de la célèbre conférence de presse. (GILBERT TOURTE / GAMMA-RAPHO)

Il aurait dû fêter sa 73e édition cette année. Pris dans la tourmente de l'épidémie de coronavirus, le Festival de Cannes a été contraint d'annuler l'édition 2020. Une annulation qui en rappelle quatre autres dans l'histoire du grand rendez-vous de cinéma. 

Les annulations du festival de Cannes

1939 : le coup d’arrêt de la Seconde guerre mondiale

La toute première édition du festival de Cannes devait se tenir du 1er au 20 septembre 1939 et devait concurrencer la Mostra de Venise, associée au régime fasciste italien. Mais l'invasion de la Pologne, le 1er septembre par les troupes allemandes et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale mettent un coup d'arrêt à l'événement. Il faudra attendre 1946 pour voir le premier festival cannois du cinéma. 

1948 et 1950 : problèmes budgétaires

Le festival est de nouveau annulé, mais cette fois c'est par manque de budget. La reconstruction de l’après-guerre coûte cher à la nation. Les éditions de 1948 et 1950 sont remplacées par des manifestations de moindre ampleur qui n'ont laissé aucune trace.

1968 : le festival pris dans les turbulences de la révolte sociale

En mai 1968, la révolte étudiante gagne le festival de Cannes. Le 13 mai, des étudiants parviennent à envahir le Palais des Festivals. Jean-Luc Godard et ses acolytes de la Nouvelle Vague, Claude Berri, François Truffaut, Louis Malle, transforment le festival en lieu politique et empêchent la projection d’un film en soutien aux ouvriers des usines Renault. Il est définitivement annulé le 19 mai, cinq jours avant son terme.

 2020 : le virus de l'annulation

2020 sera aussi à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du festival. L'épidémie de Covid-19 qui sévit dans le monde entier interdit toute manifestation publique. Pas de stars sur le tapis rouge, pas de projections, fini strass et paillettes, mais un label tiendra lieu de palmarès. La sélection officielle sera dévoilée courant juin.

Le Marché du Film se tiendra en ligne du 22 au 26 juin dans le but de soutenir l'industrie cinématographique internationale et aider les professionnels. 

Les organisateurs espèrent présenter des films dans d'autres festivals comme la Mostra de Venise en septembre. 

Le Festival du Film, c'est aussi un moment important pour les cinémas de la ville, fermés depuis le début du confinement. Coup au moral et au portefeuille, au cinéma Les Arcades par exemple, l'absence de ce temps fort ressemble à un mauvais film. "C'est même pire que ça, assure la directrice d'exploitation Laëtitia Mazeran, on a le scénario mais on a pas le film". Véritable partenaire de l'événement, le cinéma d'art et d'essai enchaine les projections du matin au soir et accueille des spectateurs et professionnels du monde entier. 

Difficultes cinema des Arcades Cannes

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de Cannes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.