"Il m'a bloquée contre le mur" : une nouvelle femme accuse Gérard Depardieu d'agression sexuelle lors d'un tournage en 2015

Cette assistante mise en scène raconte le comportement déplacé de la star dans un témoignage recueilli en exclusivité par France Inter. Craignant des représailles professionnelles et estimant Gérard Depardieu "intouchable", elle ne souhaite pas porter plainte à ce stade.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Gérard Depardieu, en 2023, à l'avant-première de son dernier film "Umami" (CLEMENS BILAN / EPA)

Déjà accusé par 13 femmes d'agressions sexuelles, en avril, Gérard Depardieu fait face depuis le lundi 10 juillet à un nouveau témoignage recueilli en exclusivité par France Inter, venu cette fois d'une assistante mise en scène, sur le tournage d'un téléfilm. Elle est alors chargée de gérer les acteurs, et notamment Gérard Depardieu. Âgée de 27 ans à l'époque, elle a déjà travaillé avec l'acteur, et assure qu'à l'époque, elle avait déjà essuyé des remarques déplacées, des propositions sexuelles, et des "mains baladeuses", mais explique avoir accepté cette nouvelle mission parce qu'elle avait besoin de ce nouveau contrat.

Sur le plateau, elle affirme avoir subi quotidiennement des remarques et des gestes déplacés de la part de Gérard Depardieu. "Au début, c'était des remarques sur le physique devant toute l'équipe technique", comme 'je vais te péter la rondelle'", se remémore l'assistante mise en scène. Elle décrit avoir ensuite reçu des "propositions de plus en plus appuyées de rapports sexuels, même rémunérés". Il y avait les mains baladeuses, sur les fesses et à l'entrejambe", ajoute-t-elle.

Un jour, sa supérieure hiérarchique lui demande de rester seule dans une chambre avec l'acteur pour qu'il n'entre pas dans le décor pendant une prise.

"Il a baissé son pantalon et m'a montré son sexe. J'ai paniqué et quitté la pièce comme je pouvais. Il m'a rattrapée dans le couloir, bloquée contre le mur, mais son ventre bloquait tout donc il n'a rien pu faire"

Une assistante mise en scène, sur Gérard Depardieu

à France Inter

La jeune femme raconte, choquée : "Dès que j'ai pu avoir un peu de répit, j'ai couru et je me suis enfermée dans une autre pièce". Elle assure avoir été par la suite réprimandée pour ne pas avoir réussi à maintenir l'acteur hors du champ de la caméra.

La pression étant trop lourde, elle se confie peu à d'autres membres de l'équipe. Elle termine le tournage en se promettant de ne plus jamais travailler à nouveau avec Gérard Depardieu. Contacté par France Inter, un de ses anciens collègues, qui était dans l'équipe technique sur le téléfilm, assure avoir remarqué que la jeune femme était mal à l'aise. Il affirme également qu'elle lui a raconté cette agression à la fin du tournage. 

Pas de plainte à ce stade

La parole de cette femme se libère huit ans plus tard après les révélations de Mediapart, qui a dévoilé en avril les témoignages de 13 femmes qui accusent Gérard Depardieu de violences sexistes et sexuelles entre 2004 et 2022. "Suite aux témoignages que j'ai pu entendre récemment, je me suis dit qu'il fallait que moi aussi je partage le mien, notamment si cela pouvait permettre que ça n'arrive plus, avec lui ou avec d'autres", explique-t-elle. Craignant des représailles professionnelles et estimant Gérard Depardieu "intouchable", l'assistante mise en scène ne souhaite pas porter plainte à ce stade.

Les avocats de l'acteur n'ont pas donné suite aux sollicitations de France Inter sur ces faits particuliers. Gérard Depardieu est déjà mis en examen pour des soupçons de viols et d'agressions sexuelles sur la comédienne Charlotte Arnould. L'acteur a toujours démenti toutes les accusations pouvant relever de la loi pénale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.