Cinéma : "La Belle et la Belle"

A l'affiche mercredi 14 mars, un film conçu comme un conte, La Belle et la Belle avec Sandrine Kiberlain, qui raconte le temps qui passe. 

FRANCE 3

À droite Margaux, à gauche Margaux. Dans La Belle et la Belle, une femme se rencontre elle-même à deux âges de sa vie. Sur cette idée de départ étonnante, la réalisatrice Sophie Fillières tisse une comédie décalée. La jeune fille et la femme adulte partagent une même vie.

"On est plus en paix à mon âge"

Et l'insouciance n'est pas forcément du côté de la jeunesse : "Elle est encore dans le vertige de 'qu'est-ce que je vais faire ?', elle est un peu agressive par défense, et moi, 25 ans plus, je suis allégée de tout ça. On est plus en paix à mon âge", analyse Sandrine Kiberlain. À 25 ans d'écart, elles aiment le même homme. La plus âgée va tenter de guider la plus jeune pour lui épargner ses propres erreurs. La Belle et la Belle, c'est de l'humour, un peu de contes de fées, et une question qu'on s'est tous posée : "Et si on pouvait tout recommencer ?"

Le JT
Les autres sujets du JT
La Belle et la Belle, film
La Belle et la Belle, film (FRANCE 3)