Cinéma : Ettore Scola, la mort d'un réalisateur de grand talent

Le cinéaste s'est éteint mardi à l'âge de 84 ans. En une trentaine de films, il a marqué profondément l'histoire du 7e art.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le monde du cinéma est comme orphelin ce mercredi 20 janvier, au lendemain de la disparition d'Ettore Scola. Le réalisateur italien s'est éteint à l'âge de 84 ans. Entre rires et larmes, ce cinéaste au sens aigu de l'observation sociale a su toucher le coeur des spectateurs.

De sa trentaine de films, on retient bien sûr "Une journée particulière", cette rencontre entre une femme au foyer et un intello homosexuel traqué par le fascisme. Le récit désenchanté de trois résistants dans "Nous nous sommes tant aimés" a aussi marqué les mémoires. "Scola était sans doute le dernier représentant d'une grande tradition que le monde entier a adoré : la comédie à l'italienne, qui supposait un goût du sarcasme, un goût de la vérité aussi", déclare à France 3 Serge Toubiana, ancien directeur de la Cinémathèque française.

Des personnages cocasses et mélancoliques

Caricaturiste à ses débuts, Ettore Scola dépeignait des tableaux et des personnages empreints de cocasserie et de mélancolie, comme le miroir d'une société en évolution et qui le décevait de plus en plus. En 1991, Ettore Scola déclarait : "Le cinéma ne peut pas changer la vie, l'Histoire. Mais plus sûrement, il peut indiquer et mettre l'attention sur certains problèmes qui nous appartiennent".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le réalisateur italien Ettore Scola, lors de la 10e édition du Festival de Rome, en Italie, le 18 octobre 2015. 
Le réalisateur italien Ettore Scola, lors de la 10e édition du Festival de Rome, en Italie, le 18 octobre 2015.  (TIZIANA FABI / AFP)