Cinéma : "Django", l'histoire méconnue de Django Reinhardt

Le biopic "Django", du réalisateur français Étienne Comar, sort mercredi 26 avril en salle. Il retrace la prise de conscience du célèbre guitariste de jazz manouche pendant les années de l'Occupation allemande en France.

Scène du film \"Django\", sur la vie de Django Reinhardt interprété par Reda Kateb.
Scène du film "Django", sur la vie de Django Reinhardt interprété par Reda Kateb. (FIDÉLITÉ-ARCHESFILMS)

Avec Django, du Français Étienne Comar, c'est un mythe de la musique qui est porté à l'écran. Le film, qui sort en salles mercredi 26 avril, a fait l'ouverture de la Berlinale en février dernier. Le comédien Reda Kateb y joue Django Reinhardt, génial guitariste de jazz manouche, dans un épisode méconnu de sa vie. 

En 1943, dans la France occupée, Django Reinhardt est au sommet de sa gloire. Il considère que cette guerre n'est pas la sienne et joue à Paris dans des salles remplies d'officiers allemands. Mais, quand on lui demande d'aller à Berlin, ses proches l'alertent du sort que les nazis réservent au peuple tsigane. Le film revient sur cette prise de conscience d'un artiste plus complexe qu'il n'y paraît.

Reda Kateb campe un Django très convaincant, tendre et animal à la fois. Même s'il est doublé, il est très crédible à la guitare qu'il a beaucoup travaillée. La belle surprise du film c'est la participation de Tsiganes comme comédiens amateurs,"les meilleurs conseillers techniques", selon Étienne Comar.

Il n'y a jamais eu de film sur ce drame donc ils m'en sont très reconnaissants. Ça me touche d'autant plus que je ne suis ni Tsigane ni guitariste et qu'ils se demandaient, au départ, si un gadjé était capable de faire cela.Étienne Comar, réalisateur de "Django"à franceinfo

Parmi ces comédiens, il y a Bimbam Merstein qui joue la mère de Django. Elle-même est une rescapée des rafles nazis qui ont décimé sa famille. "Chaque fois que je la filmais, raconte le réalisateur, je me disais que le simple fait qu'elle fume une cigarette, qu'elle rigole, qu'elle ait un œil malicieux, qu'elle nous donne une remarque, il y avait toujours quelque chose d'un incroyablement vrai. Tout cela était totalement senti."

Le film \"Django\", du réalisateur français Étienne Comar, sort en salles mercredi 26 avril.
Le film "Django", du réalisateur français Étienne Comar, sort en salles mercredi 26 avril. (ROGER ARPAJOU)

Réécoutez la critique cinéma de Thierry Fiorile : "Django", le biopic français d'Etienne Comar
--'--
--'--