Accusations d'abus sexuels : l'actrice Scarlett Johansson prend la défense de Woody Allen

Alors que le cinéaste américain est boycotté aux Etats-Unis, l'actrice assure croire en son innocence.    

L\'actrice américaine Scarlett Johansson à la 76e édition de la Mostra de Venise, le 29 août 2019.
L'actrice américaine Scarlett Johansson à la 76e édition de la Mostra de Venise, le 29 août 2019. (JOEL C RYAN/AP/SIPA / SIPA)

"Je le crois et je retravaillerais avec lui" : dans un entretien publié mercredi dans le Hollywood Reporter, Scarlett Johansson se range clairement au côté des défenseurs de Woody Allen, qui l'a fait tourner dans plusieurs de ses films. Accusé d'abus sexuels qu'il a toujours nié, le cinéaste new yorkais âgé de 83 ans fait l'objet d'un boycott des distributeurs aux Etats-Unis, privant ses films de sorties en salles.

La sortie outre-Atlantique de son dernier film, Un jour de pluie à New York, a été annulée par Amazon lorsque la fille adoptive de Woody Allen, Dylan Farrow, a renouvelé en 2018 des accusations d'agressions sexuelles à l'encontre du cinéaste datant de 1992, quand elle avait sept ans. Mais le long-métrage fera l'ouverture en France du festival de Deauville qui s'ouvre vendredi 6 septembre.

Woody Allen a toujours catégoriquement nié les accusations de la jeune femme, qui est soutenue par sa mère adoptive Mia Farrow et son frère Ronan. Des poursuites avaient été abandonnées après deux enquêtes distinctes de plusieurs mois.

"Il maintient qu'il est innocent et je le crois"

"Je vois Woody dès que je peux, et j'ai beaucoup discuté de ça avec lui", souligne Scarlett Johansson dans cet entretien au Hollywood Reporter. "Je lui ai parlé de manière très directe, et il a été très direct avec moi. Il maintient qu'il est innocent et je le crois", ajoute l'actrice.

Johansson a tourné pour Woody Allen dans trois de ses films, Match Point (2005), Scoop (2006) et Vicky Cristina Barcelona (2008). Le réalisateur a joué un rôle important dans la carrière de cette comédienne, devenue la mieux payée au monde selon le dernier classement Forbes.

"J'aime Woody (...). Je le crois et je retravaillerais avec lui n'importe quand", assure Scarlett Johansson, par ailleurs engagée pour la cause des femmes notamment au sein du mouvement Time's Up, initié entre autres par sa camarade Natalie Portman.

En France, Catherine Deneuve le défend également

A l'inverse de Scarlett Johansson, de nombreuses célébrités qui ont tourné pour Woody Allen se sont désolidarisées de lui, comme Michael Caine, Timothée Chalamet, Greta Gerwig ou Colin Firth.

La comédienne française Catherine Deneuve a elle aussi pris tout récemment la défense de Woody Allen. "Il faut faire la différence entre le cinéaste et la personne", a-t-elle affirmé au micro de l'AFP. "Les féministes ont quand même des oeillères", a ajouté Catherine Deneuve, qui avait pris position à contre-courant sur le mouvement #Metoo début 2018, en signant avec une centaine de femmes une tribune défendant "une liberté d'importuner".