Cet article date de plus de huit ans.

Bruce Willis, inépuisable, rempile pour "Die Hard 5"

25 ans après le premier épisode, voici venir dans les salles obscures "Die Hard 5, une belle journée pour mourir", toujours avec Bruce Willis. Le film est sorti cette semaine aux Etats-Unis, il sera projeté en France à partir du 20 février. L'acteur américain est passé par Paris raconter cette nouvelle aventure.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (KOBAL / THE PICTURE DESK)
Reportage : M.J. Jouan, M. Lesouef    
Le premier Die Hard, c'était "Piège de Cristal", en 1988. Bruce Willis était alors à peine connu en France, sauf pour ceux qui suivaient la série "Clair de Lune". Il endosse désormais le costume de John McLane et s'oppose à des terroristes qui retiennent une trentaine de personnes en otage dans un gratte-ciel. Ce n'est pas un carton en France. Les Américains y croient et enchaînent. "58 minutes pour vivre" sort deux ans plus tard. Le succès est plus grand. L'action déborde un peu plus. Le héros est toujours aux prises avec des terroristes qui contrôlent cette fois un aéroport. Les fans diront plus tard que ce n'est pas l'épisode le mieux réussi.

"Une journée en enfer" va mettre plus de temps à sortir, cinq ans. John McLane doit carrément sauver New York, nouvelle cible des méchants. L'intrigue peut-elle être encore plus énorme ? Oui, répondent les scénaristes. En 2007 voici "Retour en Enfer", dans lequel c'est l'ensemble des Etats-Unis qui est menacé.

Maintenant, c'est au tour d'"Une belle journée pour mourir", et l'on se pose des questions : le héro a-t-il passé l'âge ? Peut-on faire encore plus fort en terme d'action ? Le public se lassera-t-il de John McLane ? Réponse dans quelques jours...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.