Procès Weinstein: où en est le mouvement #MeToo en France ?

Lundi 6 janvier s’ouvrira à New York le procès le plus retentissant de ce début d’année. Celui du producteur Harvey Weinstein accusé par plusieurs femmes d’agressions sexuelles et viols. Deux ans que ce scandale a éclaté et qu’il a déclenché le mouvement #MeToo. Où en est aujourd'hui cette libération de la parole en France?

France 2

Un symbole de liberté qui tient en deux mots : "Me too", "Moi aussi" en français. Un mot clé devenu viral, repris 17 millions de fois sur Internet, avec lequel des femmes témoignent de remarques sexistes, gestes déplacés, voire même de viols, et réclament un droit à dire non. Un exutoire pour certaines, une révélation pour d'autres. À la plateforme d'écoute du 3919 par exemple, les appels de femmes pour dénoncer les violences ont bondi de 107% depuis #MeToo.

60 000 personnes avaient répondu à l'appel d'Alyssa Milano

À l'origine du phénomène : les accusations de harcèlement contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein en octobre 2017. L'actrice Alyssa Milano incite les femmes à écrire sur Twitter #MoiAussi si elles ont subi du harcèlement. 60 000 personnes lui répondront : le mouvement est lancé. Et les hommes dans tout ça ? Le rappeur Vin's en a fait une chanson pour montrer que dans le rap souvent jugé sexiste les mentalités évoluent. Né sur la toile, #MeToo est descendu dans la rue depuis deux ans : les associations réclament un traitement plus attentif par la justice des dossiers de violences faites aux femmes.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien producteur de cinéma Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, d\'agressions sexuelles et de viols, quitte la cour criminelle de Manhattan après une audition concernant sa caution, le 6 décembre 2019 à New York (Etats-Unis). 
L'ancien producteur de cinéma Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols, quitte la cour criminelle de Manhattan après une audition concernant sa caution, le 6 décembre 2019 à New York (Etats-Unis).  (SCOTT HEINS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)