Golden Globes : du noir pour protester contre les violences sexuelles

Actrices et réalisatrices se sont habillées en noir pour protester contre les inégalités et les violences faites aux femmes, lors de la cérémonie des Golden Globes, dimanche 7 janvier à Los Angeles (Etats-Unis).

FRANCEINFO

Le tapis rouge des Golden Globes a accueilli de nombreuses robes noires, dimanche 7 janvier. De nombreuses actrices et réalisatrices ont décidé de porter du noir, pour protester contre les violences sexuelles. Une injonction lancée par l'organisation "Time's up" fondée par 300 femmes. "Ce qui est très important, c'est que ça ne concerne pas uniquement le monde du cinéma, mais que cela devienne le lieu d'une réflexion plus générale et plus généreuse surtout", déclare l'actrice française Isabelle Huppert.

13 millions de dollars récoltés

Si le mouvement prend de plus en plus d'ampleur depuis l'affaire Harvey Weinstein, de nombreuses femmes refusent encore de parler. "Je comprends aussi les personnes qui ne veulent pas parler, car cela a été mon cas pendant longtemps. Chacun doit choisir son moment pour parler. Mais aujourd'hui, c'est très important que nous puissions en parler ensemble", témoigne l'actrice mexicano-libano-américaine Salma Hayek. Le mouvement "Times's up" se structure et se dote de moyens financiers. Le fonds a déjà recueilli 13 millions de dollars.

L\'équipe du film \"Three Billboards\" pose après avoir récolté quatre statuettes aux Golden Globes, le 7 janvier 2018, dont celle de meilleur film dramatique et de meilleure actrice dans un film dramatique pour Frances McDormand, au centre.
L'équipe du film "Three Billboards" pose après avoir récolté quatre statuettes aux Golden Globes, le 7 janvier 2018, dont celle de meilleur film dramatique et de meilleure actrice dans un film dramatique pour Frances McDormand, au centre. (KEVIN WINTER / AFP)