300 films des frères Lumière en ciné-concerts à la fondation Seydoux-Pathé

Jusqu'au 8 janvier 2019, la fondation Seydoux-Pathé, à Paris, projette les premiers films de l'histoire du cinéma, la production des frères Lumière. 300 films de moins d'une minute pour la plupart, dont 250 inédits sont proposés avec l'accompagnement d'un pianiste qui improvise en direct. Une opération menée avec l’Institut Lumière de Lyon.

Image saisie lors de la projection de \"La sortie de l\'usines Lumière à Lyon\"
Image saisie lors de la projection de "La sortie de l'usines Lumière à Lyon" (France 3 Culturebox Capture d'écran)
Trois cents films des frères Lumière sont proposés jusqu'au 8 janvier 2019 à l'occasion de ciné-concerts à la Fondation Seydoux-Pathé. Ces trois cents séquences sans montage atteignent rarement la minute et montrent ce qu'était la vie dans les premières années du cinéma, soit à partir de 1895. Qu'il s'agisse de scènes prises sur le vif comme "L'arrivée d'un train en gare de la Ciotat" ou des premiers films scénarisés comme "L'arroseur arrosé", chacun porte la marque de la curiosité et de l'imagination des frères Lumière, Auguste et Louis, dont un Institut dévoué à l'histoire du cinéma porte le nom à Lyon, leur ville.
Les films sont, bien entendu, muets et ils sont proposés, comme à l'époque avec un accompagnement musical interprété en direct par un pianiste, en l'occurrence Thomas Lavoine, qui improvise tout en regardant les images, exactement comme ont pu le faire les pianistes, il y a plus de 120 ans. En plus du plaisir de découvrir les multiples saynètes souvent prises sur le vif par les deux géniaux cinéastes et expliquées en direct par un spécialiste de leur cinéma, ces projections permettent de partager des moments de cinéma avec nos aïeux.

Reportage : France 3 Paris Île-de-France A. Nys / S. Wahl / S. Sonder