Saint-Nazaire : depuis 20 ans, Tintin fait la promotion de la ville

Il y a 20 ans, des passionnés de l’œuvre d’Hergé ont proposé de reproduire en affiches grand format les six vignettes des albums de Tintin où Saint-Nazaire est évoquée. Depuis vingt ans, la ville y a gagné en termes d’image et ces vignettes géantes invitent à (re)découvrir les albums du "Petit reporter".

Tintin, sur les quais de Saint-Nazaire
Tintin, sur les quais de Saint-Nazaire (France 3)
Reportage : Clément Massé, Christophe François et Jean-François Barré

Des fans de Tintin, il y en a sur toute la planète depuis plus de 70 ans. Il y a vingt ans, en 1995, des passionnés regroupés au sein de l’association "Les 7 soleils" (comme "Les 7 boules de cristal") ont proposé à la municipalité d’installer à différents endroits de la ville 6 vignettes géantes des albums de Tintin dans lesquelles Saint-Nazaire était dessinée ou évoquée.
L\'entrée de Saint-Nazaire
L'entrée de Saint-Nazaire (France 3)
Saint-Nazaire, port de l’Atlantique, à l’époque des lignes aériennes balbutiantes, était le point de départ vers l’aventure, en particulier vers l’Amérique du Sud. C’est de Saint-Nazaire que Tintin et le capitaine Haddock s’embarqueront pour partir à la recherche du professeur Tournesol dans "Les 7 boules de cristal".
Activité portuaire
Activité portuaire (France 3)
Si ces vignettes ont toutes l’apparence de la réalité, Hergé n’est pourtant jamais allé à Saint-Nazaire. A l’époque des "7 boules de cristal", la ville était occupée. Pas question pour Hergé de s’y promener, à plus forte raison pour y faire des croquis. Fidèle à son habitude, il a travaillé d’après sa propre documentation.

Son but n’était d’ailleurs pas de reproduire des lieux à l’identique mais de leur donner suffisamment de détails pour qu’ils aient l’apparence de la réalité, pour que cette fiction soit plausible.
Embarquement pour l\'aventure...
Embarquement pour l'aventure... (France 3)

Philippe Goddin, l’un des membres de "Les 7 soleils", en partie à l’origine de cette initiative est un spécialiste de Tintin et de Hergé qu’il a rencontré en 1973. Il est l’auteur de "La malédiction de Rascar Capac"publié chez Castermann.