Monaco met l'art de la bande dessinée à l'honneur à travers l'exposition Marginalia

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Vidéo. Exposition Marginalia à Monaco
Article rédigé par
France Télévisions

Art populaire, transgénérationnel et universel, la bande dessinée touche un très large public, ce qui n'a pas toujours été le cas. Le nouveau musée National de Monaco présente jusqu'au 5 septembre l'exposition "Marginalia, dans le secret des collections de bande dessinée" pour une plongée dans le meilleur du neuvième art. 

La bande dessinée est née au début du XXe siècle et est désormais considérée comme étant le neuvième art. Mais elle a longtemps souffert de la comparaison avec d'autres formes artistiques. À travers le travail de 90 artistes majeurs, le Nouveau musée National de Monaco fait un tour d'horizon de l'histoire de la BD dans l'exposition "Marginalia, dans le secret des collections de bande dessinée" à découvrir jusqu'au 5 septembre 2021. 

Un art universel

Construite autour de prêts de collections publiques et privées, l’exposition permet de retrouver tous les grands héros populaires mais aussi transgressifs de la BD. Car c'est l'une des caractéristiques de ce genre artistique, il s'adresse à tous. Dans l'exposition, on retrouve aussi bien des planches de Snoopy et des Schtroumpfs, que des illustrations de livres érotiques. "La bande dessinée parle à la fois aux adultes et aux enfants, mais elle parle aussi aux gens de cultures ou de strates sociales différentes " précise Damien MacDonald, commissaire invité de l'exposition. "C'est ça la fierté de cet art. Il n'est pas discriminant, il est incluant et il emmène à un imaginaire libre"

Les Marginalia, à l'origine de la BD

Le titre de l'exposition, Marginalia, renvoie à ces petits dessins ou croquis que l'on pouvait retrouver en marge de certains manuscrits au Moyen-Âge. Certains avaient déjà un caractère humoristique et on peut y déceler l'une des origines de la bande dessinée. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.