Cet article date de plus de sept ans.

Miyazaki, génie du film d'animation japonais, prend sa retraite

EN VIDEOS | Hayao Miyazaki, le réalisateur de films d'animation japonais, a annoncé sa retraite en marge de la présentation de son dernier film à la Mostra de Venise. Âgé de 72 ans, l'auteur de Princesse Mononoke et du Voyage de Chihiro laisse derrière lui un héritage de onze longs-métrages remplis de poésie. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
 (Reuters)

On dit de lui qu'il est l'équivalent de Disney au Japon. Le japonais Hayao Miyazaki, dessinateur de mangas et réalisateur de films d'animation, va cesser ses activités. C'est ce qu'a annoncé Koji Hoshino, président des studios japonais Ghibli - dont Miyazaki est le co-fondateur - en marge de la présentation du dernier long-métrage de l'auteur japonais, Le vent se lève , à la Mostra de Venise. Il y est en compétition pour le Lion d'or. 

La bande-annonce : 

Attention tout de même, car le réalisateur japonais est coutumier du fait. En 2001, après avoir réalisé Le Voyage de Chihiro , il avait déjà annoncé qu'il en avait fini avec les longs-métrages. Ou du moins, "de cette manière ". 

Désormais âgé de 72 ans, Hayao Miyazaki se dit fatigué. Il a toujours fourni des efforts énormes pour venir à bout de ses films, animés traditionnellement et non avec des images de synthèse, ce qui demande un travail considérable.

Cela correspond au caractère perfectionniste de l'artiste, qui a depuis le début de sa carrière souhaité contrôler toutes les étapes de ses créations. D'où le fait qu'il ait créé son propre studio, Ghibli, pour y réaliser ses films en toute liberté. 

Passionné d'aviation

Absent de la Mostra de Venise, il n'a pu y présenter son dernier film. Son producteur l'a fait pour lui. Le vent se lève est déjà un succès au Japon : il retrace la vie de Jiro Horikoshi, considéré comme un génie de l'aviation japonaise. Un bel au revoir laissé par le réalisateur, passionné d'aviation depuis son plus jeune âge.

Le père d'Hayao Miyazaki travaillait pour une entreprise qui fabriquait des pièces d'avion, d'où la passion dévorante de l'enfant dont le premier rêve était de devenir aviateur. Jusquà ses 17 ans, âge où il est marqué par le premier long-métrage d'animation en couleurs de l'histoire du Japon, La légende du serpent blanc

Onze long métrages

Si l'auteur japonais connait rapidement le succès au Japon, il a fallu attendre un certain temps avant de pouvoir visionner ses films en France. Le premier chef d'oeuvre de Miyazaki, Nausicaä , n'a d'ailleurs jamais eu droit à une sortie dans les salles en France. 

Il réalise son premier long-métrage d'animation, Le Château de Cagliostro , en 1979. Quelques années plus tard, il monte sa propre société de production : les Studios Ghibli. C'est avec ce studio qu'il atteint la plénitude de son art, créant onze long-métrages en 35 ans (un tous les trois ans).

Voir le panorama de ses films, ci-dessous:

*{% embed dailymotion-playlist x2tefm_FranceInfo_la-carriere-de-miyazaki-en-videos %} Powered by Dailymotion

*

Le principal concurrent de Disney

Sa renommée devient rapidement internationale, et ira même jusqu'à inquiéter les studios Disney. Miyazaki, lui, n'a jamais caché son hostilité aux Etats-Unis. Lors de la sortie outre-Atlantique de Princesse Mononoke , chef-d'oeuvre annoncé, le studio américain avait ajourné la date de diffusion du film - alors qu'il en avait acquis les droits. La légende dit que Disney avait peur que la qualité du film n'éclipse celle de ses propres productions. 

"Si Disney est obligé de tout simplifier pour comprendre, c'est leur problème"

Par la suite, il s'alliera avec Disney qui sera le distributeur mondial des films Ghibli. On lui reprocha à ce moment la fin de son indépendance, ce à quoi il répondit : "Je ne suis pas si faible que cela en face de Disney (...). S'ils sont obligés de tout simplifier pour comprendre, c'est leur prob lème" (propos rapportés par Les Inrocks). Le studio Ghibli, à l'opposé de Disney, a toujours refusé de céder au merchandising et à la vente de produits dérivés.

 

Tristesse des fans

Si le réalisateur a déjà annoncé sa retraite à plusieurs reprises, cette annonce a attristé la majeure partie de ses fans. D'autant que son âge avancé rend plus crédible qu'auparavant sa volonté d'arrêter.

Les réseaux sociaux ont donc exprimé leur tristesse de le voir partir. En France, Hayao Miyazaki est très apprécié. Ainsi, en 1993, il avait reçu une standing ovation de plusieurs minutes au Festival d'Annecy, lors de la diffusion de Porco Rosso. 

A l'étranger également, il est considéré comme l'un des plus grands réalisateurs de films d'animation. En 2003, il a reçu l'Oscar du meilleur film d'animation pour Le Voyage de Chihiro . En 2006, le journal Time l'a même placé parmi les personnalités asiatiques les plus influentes

Et surtout, en 2005, la Mostra de Venise l'avait distingué d'un Lion d'or pour l'ensemble de son oeuvre. Huit ans plus tard, c'est là qu'il a tiré sa révérence.

Revue de tweets autour de sa retraite :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.