Festival de la BD d'Angoulême : le Fauve d'or revient à l'Américaine Emil Ferris

Le Fauve d'or du meilleur album de bande-dessinée a été décerné samedi soir 26 janvier à l’Américaine Emil Ferris pour son roman graphique "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" (Editions Monsieur Toussaint Louverture).

Emil Ferris, lauréate du Fauve d\'or au 46 Festival de la bande-dessinée d\'Angoulême, le 26 janvier 2019
Emil Ferris, lauréate du Fauve d'or au 46 Festival de la bande-dessinée d'Angoulême, le 26 janvier 2019 (Yohan BONNET / AFP)
Emil Ferris, 56 ans, est seulement la sixième femme à remporter le plus convoité des prix de bande-dessinée depuis la création du festival d'Angoulême en 1974.

"Moi, ce que j'aime, c'est les monstres", pavé de 400 pages à la fois passionnant et surprenant, réalisé avec des stylos bille et des feutres, ce roman graphique, encensé par les critiques, se lit comme le journal intime d'une fillette fascinée par les créatures monstrueuses.

Un succès prometteur pour l’auteur, mais également son éditeur, Monsieur Toussaint Louverture, novice dans la publication de bandes-dessinées.
(Monsieur Toussaint Louverture)

Tout le palmarès du 46e festival international de la bande-dessinée d’Angoulême

Voici le palmarès du 46e festival international de la bande dessinée d'Angoulême qui a vu samedi le sacre de l'Américaine Emil Ferris, Fauve d'or du meilleur album pour "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - livre premier".

FAUVE D'OR, PRIX DU MEILLEUR ALBUM :
- "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - livre premier" (Monsieur Toussaint Louverture), d'Emil Ferris
FAUVE PRIX SPÉCIAL DU JURY :
- "Les Rigoles" (Actes Sud BD), de Brecht Evans
FAUVE RÉVÉLATION :
- "Ted drôle de Coco" (Atrabile) d'Émilie Gleason
FAUVE DE LA SÉRIE :
- "Dansker" (Presque lune), de Halfdan Pisket
FAUVE PATRIMOINE :
- "Les travaux d'Hercule" (2024), de Gustave Doré
FAUVE JEUNESSE :
- "Le prince et la couturière" (Akileos), de Jen Wang
FAUVE POLAR/SNCF :
- "Villermine, tome 1, l'homme aux babioles" (Sarbacane), de Julien Lambert
PRIX DE LA BANDE DESSINÉE ALTERNATIVE :
- "Expérimentation", revue libanaise du collectif Samandal
GRAND PRIX DU FESTIVAL :
- Rumiko Takahashi pour l'ensemble de son oeuvre
PRIX RENÉ GOSCINNY DU SCENARIO :
- Pierre Christin pour "Est-Ouest" (Dupuis) et l'ensemble de son œuvre
FESTIVAL OFF - PRIX DU COURAGE ARTISTIQUE :
- Jamon Y Queso pour "La cauchemar d'Obi" (L'Harmattan)
PRIX DES LIBRAIRES DE BD :
- "Il faut flinguer Ramirez" (Glénat) de Nicolas Petrimaux